Infos Togo Politique de la chaise vide à la CNAP

UNIR furieux contre un « parti associé aux discussions »

Publié le mercredi 30 juin 2021, par Gabinho

C’est au travers d’une déclaration portant la signature de Secrétaire Exécutif, Aklesso Atcholi, que le parti au pouvoir UNIR (Union pour la République », informe de son sentiment quant à l’absentéisme constaté de la part d’un parti politique associé aux discussions au sein de la CNAP (Concertation Nationale des Acteurs Politiques) « et de cette propension à porter le dialogue hors des cadres dédiés ».

Sans toutefois avancer de nom, le parti au symbole du pigeon bleu azur dans un fond blanc, indique que « dans ces circonstances où les conditions sont créées pour permettre aux acteurs de contribuer sereinement à la consolidation de la démocratie participative dans notre pays, il est préoccupant de noter qu’un parti politique associé aux discussions politiques dès la mise sur pied de la CNAP opte depuis plusieurs semaines pour une politique de la chaise vide dont les effets ne sont malheureusement que trop connus de nos compatriotes ».

Et de poursuivre, « plus encore, les récentes prises de positions épistolaires et médiatiques de ce parti sont caractérisées par une absence de cohérence qui ne semble pas de bon augure pour la poursuite harmonieuse des concertations qui étaient pourtant bien engagées et semblaient devoir permettre aux parties prenantes d’entériner des avancées salutaires ».
Dès lors, le parti de Faure Gnassingbé dit prendre « la mesure de la responsabilité des partis membres de la CNAP au regard de ses objectifs » et « en appelle au sens patriotique de tous ». dans la suite de cette déclaration, pouvait-on lire, « les positions divergentes peuvent exister dans un cadre d’échanges républicain, sans pour autant être prétexte à renoncer aux discussions. Au contraire, elles doivent constituer des points d’attention à aborder par l’ensemble des acteurs en vue de dégager des solutions consensuelles ».

Pour l’amour de la patrie et dans l’intérêt général, UNIR formule donc « le vœu que l’assiduité observée jusqu’alors aux séances de la CNAP prévale en lieu et place de cet absentéisme observé de la part d’un parti politique et de cette propension à porter le dialogue hors des cadres dédiés à cet effet, au mépris des règles de fonctionnement adoptées par tous », car, « il est primordial de faire triompher notre capacité commune à transcender les divergences pour nous retrouver autour de l’essentiel : le Togo, sa construction et son développement ».

Enfin, Aklesso Atcholi et ses co-partisans se veulent confiant « que le sens élevé du devoir guidera l’ensemble des participants à la CNAP afin de donner corps à la vision de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, Président de la République, Président de notre grand parti, qui a si justement déclaré que « le dialogue et la concertation sont nos meilleurs alliés » dans la marche de notre pays vers une société harmonieuse, juste et démocratique ».

Pour rappel, depuis fin Mai dernier, c’est le parti de Jean-Pierre Fabre, l’ANC (Alliance Nationale pour le Changement), parti de l’opposition, un des partis membres de la CNAP (un cadre sensé mûrir des réflexions pour l’organisation des élections régionales), qui avait dénoncé à travers un courrier de saisine faite au ministre de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi, les pratiques qui ont cours au sein de ce cadre amenant certains à en conclure à un retrait. Une intention de retrait que viendra quelques jours plus tard rectifier le Secrétaire national à la Communication de l’ancien principal parti de l’opposition, Eric Dupuy).
T228