Infos Togo UNATROT / Haro des membres sur la gestion autocratique et opaque d’El Hadj Sherif Amah

Une grève d’avertissement de sept jours des transporteurs annoncée

Publié le mercredi 1er septembre 2021, par Gabinho

Compte tenu du fait que l’UNATROT (Union nationale des transporteurs routiers du Togo) est vidé de sa substance en raison de la mauvaise gestion du Bureau dirigeant conduit par le Président El Hadj Shérif Aklisso Amah, la grande majorité des membres actifs mécontente, décide d’une refondation du syndicat et prévoit déjà une grève d’avertissement dans les jours à venir.
Au cours d’une conférence animée ce mardi 31 août 2021, les transporteurs de l’UNATROT dénonçant la mauvaise gouvernance du bureau exécutif appuyé par les membres corrompus qui négligent les méthodes de gestions, collégial, participatif, inclusif, transparent, consensuel et démocratique au profit des méthodes personnel, privé, égoïste, orgueilleux, dictatorial.
Ils revendiquent le droit de contrôle de l’action des dirigeants, et l’exercice des droits de grève selon le plan international à la convention 87 de l’organisation internationale du travail (OIT) et le plan national à la constitution et au code du travail au Togo.
Selon eux, Ils sont privés de ces droits à cause de la révision des textes fondamentaux de L’UNATROT le 09 septembre 2014 procédé par le président national entouré des délégués préfectoraux et régionaux qui usurpent le titre du transporteurs or « Ils ne sont ni légitimes, ni légaux d’autant plus qu’ils sont en fonction sans être renouvelés par nos instances statutaires depuis plus de vingt (20) ans. Malheureusement ce sont eux qui servent de béquille au président pour se dresser contre nous les vrais transporteurs de l’UNATROP ».
Pour corriger ces anomalies et dysfonctionnement, les membres sollicité le président national El Hadj Shérif Aklisso AMAH conformément à l’article 62 alinéas 1 du statut pour trouver des solutions amiables. Mais malheureusement ceux-ci ce sont vus opposer à une fin de non-recevoir de la part des dirigeants. Pire ces derniers ont été violentés et agressés par certains miliciens munis des machettes et des armes blanches dans le bureau du président le 12 avril 2021.
« Nous assistons à des injustices sociales, à des frustrations due à la violation permanente de nos droits qui se traduisent par la mise en place d’un système de discrimination et la mauvaise gestion des marchandises qui arrivent au port autonome de Lomé pour des destinations différentes qu’assurent les transporteurs privilégiés sans respecter l’ordre d’arriver inscrit au tableau d’affichage », dénoncent les transporteurs.
Pour que le public soit au courant des problèmes qui minent l’UNATROT, les membres actifs annoncent une grève d’avertissement à compter du 08 au 15 septembre prochain.

Severin A.