Infos Togo Togo/Assassinat d’enfants lors de manifestations pacifiques

Un collectif des familles victimes lancé pour que justice soit faite

Publié le jeudi 25 février 2021, par Gabinho

Après avoir fait recours à la justice togolaise pour qu’elle fasse lumière sur l’affaire de leurs enfants tués par balles lors des manifestations politiques, les familles éplorées toujours insatisfaites des actions de la justice après tant de démarches, viennent de lancer ce mercredi 24 février " un Collectif des familles Victimes" dont le but est de mutualiser leurs énergies, leurs ressources et utiliser aux mieux les mécanisemes légaux à leur portée pour faire la lumière sur la mort de leurs enfants et proches.
Lors des manifestations politiques des années précédentes en particulier ceux de 2017 et 2018 , certains enfants ont été vachement tués par balles, sans que les coupables ne soient mis à nus. Sans hésitation les familles victimes ont fait recours aux tribunaux de Bafilo et de Lomé pour que justice soit faite. Contre toute attente ces démarches ont été vaines à cause de l’incapacité de la justice togolaise qui n’arrive pas à jouer son rôle.
Cependant les familles des enfants Agrigna Rachad, Zoumekey Kokou Joseph, Moufidou Idrissou et Nawa Ino Tchakondo éxecutés se disentt avoir le droit de connaître la vérité et les auteurs de l’assassinat de chacun de leurs enfants.
« D’autres familles qui sont dans le cas et qui ont besoin d’engager une procédure légale ou qui veulent contribuer à faire cesser l’impunité sont les bienvenues. Nous croyons à la capcité de chaque citoyen pour faire briser le silence et lutter contre l’impunité. Malgré la volonté des organisations de défense et de promotion des droits humains, nous avons le devoir de nous soutenir et de contribuer à bannir la haine et demander justice » lit-on dans leur déclaration.
En mémoire des illustres disparus , les parents exigent que les assassins soient traduis en justice car il est grand temps de faire le deuil de leurs enfants. Ainsi le collectif par l’entremise du ministère de la justice lance un appel au Gouvernement pour que la justice soit faite et que les bavures et les impunités cessent à jamais.

« Nous l’exigeons en mémoire de nos enfants et nous nous battrons pour que surtout, il y ait plus jamais ça sur la terre de nos aïeux » ont-ils lancé.

Severin A.