Infos Togo Politique

Tout le faux-pas d’Agbéyomé Kodjo selon Jean Dégli

Publié le vendredi 6 août 2021, par Gabinho

Continuer par réclamer sa supposée victoire de l’élection présidentielle de février 2020, et ce plus d’un an et demi après, au même moment que les institutions de la république ont confirmé un autre président aussi en fonction depuis plus d’un an et demi, Jean Dégli n’en revient pas.

Invité de la télévision NWTV, le plus jeune ministre du gouvernement de transition et rapporteur général de la conférence national souveraine (CNS) a mis chaque acteur politique de l’opposition à sa place, puisque l’émission avait pour objet « opposition : convalescence ou obsolescence ? ». Comme d’autres leaders des premières heures de la lutte démocratique ont joué sur le populisme pour étouffer les esprits éclairés qui avaient pourtant de belles idées, Agbéyomé Kodjo se trouve dans le même panier. Il reconnait au président national du mouvement patriotique de la démocratie et le développement (MPDD) son droit absolu de réclamer la victoire ; mais sans oublier que cela peut aussi être des illusions.

« Je ne sais pas si Monsieur Agbéyomé Kodjo, après avoir passé un an et demi après ces élections, sera reconnu comme président de la république. Il a certainement sa stratégie ou sa logique pour laquelle il continue de persister en cela. Mais, personnellement je crois que les carottes sont cuites depuis et donc il faut penser à autre choses », a déclaré Jean Dégli à l’endroit du candidat de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK).

Depuis le 22 févier 2020, et Agbéyomé Kodjo et toute la DMK ont mis toutes les stratégies en œuvre pour feindre de reconnaitre leur défaite. L’opinion a même été amenée à assister à des nominations tous-azimuts de premier ministre, de ministres, d’ambassadeurs. Le 1er premier ministre nommé démissionnera plus tard et un 2ème premier ministre sera nommé. Tout cela avec un président sans fauteuil, si ce n’est le champ de maïs, comme l’intéressé même avait eu à le dire il y a un an.

« Il aurait fallu utiliser cette force qu’ils ont pu soulever en 2020 pour faire des choses qui ne sont uniquement la revendication de la victoire », lui conseille Jean Dégli.

A titre de rappel, il fait savoir à Agbéyomé Kodjo que « à ce jour, la cour constitutionnelle a confirmé la victoire de Faure Gnassingbé, il est au pouvoir, il continue sa gestion tranquille, il est le président du Togo comme tout le monde le sait, ça fait un an et demi dépassé ».