Infos Togo Solidarité syndicale, Voies de recours pour défendre et protéger les conventions internationales

SYDEMINES, SADD et des responsables syndicaux rouvrent le débat

Publié le jeudi 24 novembre 2022, par Gabinho

C’est au travers d’un séminaire atelier organisé les 17 et 18 Novembre 2022 à Lomé. Autour de trois thèmes de communication, le SYDEMINES (Syndicat Démocratique des Mines) et l’ONG SADD (Solidarité Action pour le Développement Durable), ont entretenu une vingtaine de premiers responsables des cinq syndicats des mines du Togo. Les communications qui ont fait l’objet de débat au cours de cette rencontre de deux jours sont « Le cadre juridique national et international sur la liberté syndicale et le droit à la négociation collective », « Les avancées et les reculs de la législation sociale en lien avec les conventions 87 et 98 ces dix dernières années au Togo » et « Les causes et les conséquences du recul de la liberté syndicale au Togo et ou de l’immobilisme syndical ».
Une manière pour cette organisation et les séminaristes de décortiquer le thème principal de la rencontre, « Renforcement de capacité des responsables syndicaux sur la solidarité syndicale, les voies de recours pour défendre et protéger les conventions internationales ratifiées par le Togo notamment la C87 et C98 de l’OIT dans les entreprises ».
Ainsi, Le cadre juridique national et international sur la liberté syndicale et le droit à la négociation collective, Le cadre juridique national, Le cadre juridique international : lumière sur les conventions 87 et 98, Les avancées et les reculs de la législation sociale en lien avec les conventions 87 et 98 ces dix dernières années au Togo, une sensibilisation des délégués syndicaux sur les différents textes qui encadrent la législation du travail, sur les avancées de ces différents instruments en matière de la liberté syndicale et du droit à la négociation collective
Sensibiliser les délégués syndicaux, et enfin sur les reculs de ces différents instruments en matière de la liberté syndicale et du droit à la négociation collective ont meublé les travaux.
De même, dans le développement de la dernière communication autour des causes et les conséquences du recul de la liberté syndicale au Togo et ou de l’immobilisme syndical et de l’immobilisme syndical ou l’absence d’action syndicale face à la modification des textes de loi comme le code du travail, face à la flambée des prix etc, et des débats qui s’en sont suivis, des réponses ont été apportées à diverses interrogations, dont « à quoi est dû l’immobilisme syndical au Togo ? Très peu ou pas d’engagement des responsables syndicaux ? Intérêts personnels ? Les menaces notamment les licenciements et les emprisonnements de syndicalistes ? Les menaces de licenciement et d’emprisonnement de syndicalistes : cause ou conséquence du recul de la liberté syndicale ? ».
A noter que ce séminaire dont l’objectif était d’ « Améliorer les conditions de travail et de vie des travailleurs du secteur des mines au Togo », et qui vient confirmer la volonté jamais émoussée de SYDEMINES et de SADD de promouvoir les conventions 87 et 98 de l’OIT, conventions auxquelles le Togo a adhéré par la ratification des conventions fondamentales, a été rendu possible par l’appui du programme WSM-DGD.
Pour information, dans le but d’apporter des réponses concrètes et sérieuses afin de permettre aux acteurs syndicaux une véritable prise de conscience, le présent atelier était un moment d’appropriation des conventions 87 et 98 de l’OIT, un moment de recherche et d’établissement de diagnostic précis des problèmes du secteur des mines et de l’immobilisme des syndicats d’une part, et d’autre part de planifier des actions urgentes à entreprendre et de donner une meilleure organisation et structuration pour faire face aux bouleversements de la législation sociale en lien avec la liberté syndicale et le droit d’organisation et de négociation collective ces dernières années afin de garantir aux travailleurs la liberté et la justice sociale à travers le dialogue et la négociation collective gage de climat de paix sociale réelle et solide pour un développement durable.
T228