Infos Togo Éducation / Vente illicite et forcée de documents dans les établissements scolaires

Prof Kokoroko s’oppose à ces pratiques illicites

Publié le mercredi 2 mars 2022, par Gabinho

La vente illicite et forcée des documents dans les établissements scolaires, une pratique à laquelle, le ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et l’artisanat s’y oppose et met en garde tout contrevenant.
Parti d’un constat, le professeur Dodzi Kokoroko dans la note du mardi 1er mars 2022, a révélé que des chefs d’établissement, enseignants titulaires de classe, voire des majors de classe, poussés par l’intérêt personnel et le gain facile, sont complices de pratiques récurrentes dans la vente illicite et forcée de divers documents (annales, polycopies, dépliants, carte d’identité scolaire informatisée, etc.) contre des ristournes prélevées sur le montant total vendu aux apprenants à leur charge.
Et d’ajouter que ""certains vont jusqu’aux injonctions et menaces pour faire plier les élèves et parents d’élèves à l’achat de leurs documents"".
Pour des pratiques malhonnêtes et inappropriées qui entravent la marche éclairée vers l’éducation universelle équitable et inclusive, il n’y aura aucune tolérance.
Par ailleurs, les directeurs généraux, chefs d’inspection et inspecteurs de l’éducation nationale sont tenus de mettre fin à ces pratiques, car la vente de toutes documents est subordonnée à l’autorisation préalable du ministre de tutelle.
Severin A.