Infos Togo Rapport ANCE-Togo sur la corruption

Plus de 200 plaintes enregistrées

Publié le vendredi 27 août 2021, par Gabinho

Dans un rapport rendu mercredi à Lomé par l’Alliance nationale des consommateurs et de l’environnement (ANCE-Togo), plus de 200 plaintes ont été portées par des citoyens contre les brigades de gendarmerie, les commissariats de police, les tribunaux, les établissements scolaires, les marchés et plusieurs autres structures étatiques.
D’après le rapport sorti par l’ANCE-Togo issu des activités des Centres d’assistance juridique et d’action citoyenne (CAJAC) dans le cadre de la lutte contre la corruption, le Togo a enregistré plus de 200 plaintes entre 2019 – 2021.
 « Plus de 60 % de l’effectif total d’individus ayant contacté le CAJAC sont constitués de personnes issues de groupes défavorisés. Il s’agit des agriculteurs, des ouvriers, de petits commerçants et sans emplois. Nous sommes dans un pays où la dénonciation est rare, donc le projet a ciblé les personnes vulnérables qui sont à la base et nous parlons ici de petite corruption », a confié le Directeur Général de l’ANCE-Togo, Fabrice Ebeh.
Pour inclure les citoyens dans la lutte contre la corruption, Transparency International a mis en dans plus de 100 pays les CAJAC. Au Togo, ces centres sont ouverts dans les régions maritime, centrale et de la Kara pour accompagner la population togolaise qui ne maîtrise pas ses droits et devoirs.
Selon M.Ebeh, ce projet de l’ANCE-Togo va dans le sens « d’éveiller progressivement les consciences des populations sur leurs droits et devoirs afin de mettre fin au phénomène de corruption ».

Severin A.

N.B : Photo Fintalk