Infos Togo Discussions pouvoir-partis se réclamant de l’opposition à la CNAP

Nathaniel Olympio : "C’est faire du vélo sur l’eau"

Publié le mercredi 14 juillet 2021, par Gabinho

A la veille de la fin des travaux de Concertation Nationale des Acteurs Politiques (CNAP) initiée par le gouvernement, l’ Alliance nationale pour le changement (ANC) s’est retirée de la table de négociation, et a ainsi suscité des réactions chez certains acteurs politiques.
Le ‘’refus’’ du gouvernement de prendre en compte ses préoccupations exprimées lors des discussions notamment, les propositions de réforme du cadre électoral ainsi que les propositions de mesures spécifiques d’apaisement du climat sociopolitique, étaient les motifs pour lesquels Le parti de Jean Pierre s’est retiré de la CNAP.
Le président du Parti des Togolais Nathaniel Olympio, par un post sur son compte Twitter indique que « Participer à un dialogue organisé par une dictature avérée et espérer en tirer des retombées positives pour tous, c’est faire croire au peuple que l’on peut faire du vélo sur l’eau ».
Notons qu’après avoir reçu la lettre de départ de l’ANC, le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et du Développement du territoire, Payadowa Boukpessi a réagi, déclarant qu’« ils ont envoyé un courrier hier (Ndlr, lundi 12 juillet) alors que les travaux de la CNAP prennent fin aujourd’hui (mardi 13 juillet). S’ils étaient partis plus tôt, comme le CAR, on aurait pu comprendre, mais ils ont participé à tout et on a tenu compte de ce qu’ils ont proposé, le départ de l’ANC est une manœuvre politique ».
T228