Infos Togo Interdiction de parution de certains journaux Togolais

Mme Irène Khan interpelle le gouvernement

Publié le lundi 31 mai 2021, par Gabinho

Après avoir fait des sorties concernant certaines affaires différentes gammes, Les sanctions infligées par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) et la justice togolaise aux journaux L’Alternative, Liberté, Fraternité et L’Indépendant Express ont été jugés et sanctionnés par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) et la justice togolaise. Pour la censure de ces journaux, la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la promotion et la protection du droit à la liberté d’opinion et d’expression, Mme Irène Khan interpelle la HAAC à se justifier.
En effet le 19 mars 2021, Mme Irène Khan a adressé au gouvernement togolais,une correspondance dans laquelle elle était tant inquiétée par la cessation des activités des journaux et avait proposé comme solution au gouvernement l’ouverture des enquêtes.
« Il est profondément préoccupant que les autorités semblent avoir été plus promptes à faire cesser la publication de reportages critiques, plutôt que d’envisager d’ouvrir des enquêtes sur des allégations sérieuses de corruption. Les inquiétudes formulées par le Comité des droits de l’Homme quant à des « restrictions injustifiées de la liberté d’expression, notamment la censure de certains médias par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC)dont l’indépendance et les modalités de fonctionnement ont été mises en cause » entre autres préoccupations », a fait savoir Mme Irène Khan.
La rapporteuse exige du gouvernement togolais des explications et réponses dans un délai de soixante (60) jours et l’invite à « prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la protection des droits et des libertés des journalistes et des quatre journaux susmentionnés, de diligenter des enquêtes sur les violations qui auraient été perpétrées et de traduire les responsables en justice ».