Infos Togo Responsabilités dans le processus de développement des Communes du Togo

Mairie, Chefs traditionnels, CDQ de Golfe 2, à la redécouverte de la loi sur la décentralisation

Publié le vendredi 14 janvier 2022, par Gabinho

Pour une collaboration et une complémentarité saine entre la Mairie, les Chefs traditionnels et les CDQ (Comité de Développement du Quartier), sur initiative de la Municipalité de la Commune de Golfe 2 est, depuis ce Vendredi matin, en rencontre d’échanges entre les parties prenantes précitées, autour de la loi sur la décentralisation, dont la matérialisation la plus expressive a été les élections municipales du 30 Juin 2019, ayant conduit à la mise en place de nouvelles équipes dirigeantes à la tête des 117 communes du Togo.

Quelques sont les compétences des uns et des autres des parties prenantes précitées ? De quoi ils doivent s’occuper ? Comment ils doivent se comporter ? A qui ils doivent rendre compte ? Quel est leur rôle pratique, à partir des textes ? Ce sont là autant d’interrogations qui devront à partir des échanges autour des diverses communications au programme de cette rencontre trouver des réponses adéquates.

Des mots du Maire de la Commune de Golfe 2, Bè Centre, il sera question de « rappeler aux CDQ, le décret présidentiel de 2012 qui les a consacrés comme étant des éléments pour le développement à la base, à partir de trois ministères clés, le ministère de la Décentralisation, du Développement à la Base, et de l’Action sociale. Donc les CDQ ont été consacrés. Maintenant qu’il y a eu une nouvelle dynamique dans le développement impulsé par les plus hautes autorités à savoir la décentralisation totale, les communes ont un rôle particulier à jouer. Donc il faudrait qu’on voit les pratiques, on rappelle les textes, il y a ANADEB qui avait une grande part dans la responsabilité, aujourd’hui, il y a quelques transferts de compétences qui iront aux communes, il faudrait qu’on s’entende sur tout ça. C’est pour ça qu’on a voulu cette rencontre d’échanges avec les chefs quartiers, les CDQ, présidents et certains membres, les grandes directions du ministère de la Décentralisation, du ministère du Développement à la base, de l’Action sociale et de l’éducation civique, pour que ensemble on se reforme, on se rappelle certains principes pour pouvoir mieux avancer parce que au Golfe 2, nous sommes dans une dynamique de l’excellence ».

Inscrite dans la dynamique de l’excellence pour faire de Golfe 2, une commune modèle, l’équipe dirigeante de la Mairie de Bè Centre (Nukafu-Hédzranawoé), est bien à fond pour « dire à l’autorité que c’est une opportunité qu’il a donné au pays et que nous la saisissons ». Et dans cette dynamique, indique M. Amaglo, s’il y a des réajustements à faire au niveau de l’ANADEB, des textes et de la pratique sur le terrain », il faudra reconnaitre que « les CDQ, les chefs traditionnels sont des pièces incontournables pour la décentralisation au Togo. Nous à la Commune de Golfe 2, on connait leurs valeurs, ils nous accompagnent, il faudrait qu’on soit sur la même longueur d’onde pour pouvoir mieux avancer et être dans cette dynamique ».

Entre autres rôles que l’élu local reconnait surtout aux CDQ, il y a le « le rôle à jouer dans la salubrité, il y a des programmes Togo propre, Golfe 2 propre, l’éducation civique », celui de « respect à l’autorité et ses voisins », et ensuite « la nécessité de la solidarité qui est une valeur incontournable, en un mot c’est le patriotisme, s’attacher plus à sa commune pour son épanouissement ».

Cette rencontre d’une journée devrait être soldée par des recommandations pouvant aider au mieux les différents acteurs dans leurs collaborations et complémentarités pour l’atteinte de l’idéal de Commune modèle.
T228