Infos Togo Savanes

Les professionnels des médias mis à contribution pour réduire les risques et catastrophes naturels

Publié le lundi 19 juillet 2021, par Gabinho

Le Togo à l’instar des autres pays de la sous-région enregistre de plus en plus des situations d’urgence et de catastrophes aggravées par les changements climatiques causant un préjudice social économique et écologique surtout aux communautés vulnérables. Ces catastrophes causent aux communautés des dégâts matériels importants, des pertes économiques, parfois des pertes en vies humaines et désorganisent la vie socio-économique. A cet effet, le renforcement des capacités des Etats, en faveur des mesures de réduction des risques de catastrophes s’avère nécessaire.
Ainsi, conscient de la fréquence et de la gravité croissante des conséquences sanitaires, sociales et économiques des catastrophes, le gouvernement togolais, avec l’appui des partenaires techniques et financiers se mobilise pour prendre toutes les mesures idoines afin de réduire la vulnérabilité des populations.
Depuis avril 2014, le Togo s’est engagé dans un processus d’élaboration de la Vision Togo 2030 et, à partir de 2016, dans l’élaboration de son Plan national de développement (PND 2018-2022) qui intègrent les objectifs de développement durable (ODD) particulièrement l’ODD 13 intitulé « Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions ». De même, pour mieux gérer les risques de catastrophes, le gouvernement a créé en janvier 2017, l’Agence nationale de la protection civile (ANPC) par décret N° 2017-011/PR suivi de l’adoption de la politique nationale de la protection civile en février 2017. Le décret mettant en place l’ANPC stipule en son article 3 que cette dernière assure « l’information et l’éducation des populations ainsi que la formation des acteurs intervenants dans le domaine de la protection civile ». Il est aussi recommandé d’informer les populations pour réduire leur vulnérabilité face aux différents aléas conformément à son objectif 7 à savoir : « augmenter substantiellement la disponibilité et l’accessibilité des systèmes d’alerte précoce multi aléas et des informations et évaluations sur les risques de catastrophes pour les populations ».
Pour ce faire, afin d’améliorer la communication sur la réduction des risques et catastrophes et de promouvoir la culture de réduction des risques, l’ANPC avec l’appui de l’initiative CREWS (Climate Risk and Early Warning System) financée par la Banque mondiale et l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), planifie la création et la formation d’un réseau de professionnels de médias prenant en compte l’équité genre au niveau central et communautaire.
Une partie des professionnels des médias de la région des Savanes ont a bénéficié de cette formation les 15 et 16 juillet à Dapaong. L’objectif général de la mission est de dynamiser les réseaux de professionnels de médias engagés pour la réduction des risques de catastrophes et des changements climatiques. Aussi, promouvoir l’éveil et la culture du risque à tous les niveaux à travers les professionnels de médias, renforcer les capacités des professionnels de médias sur les thématiques RRC et CC, opérationnaliser une plateforme numérique d’échanges avec les professionnels de médias, préparer les professionnels de médias à accompagner l’ANPC dans la communication et l’information en situation d’urgence.

V.G