Infos Togo

""Les Homos"" n’ont toujours pas officiellement leur place au Togo

Publié le mercredi 30 juin 2021, par Gabinho

Présentant le 5è rapport périodique du Togo mardi dernier sur la mise en œuvre du ‘’Pacte international relatif aux droits civils et politiques, au Comité des droits de l’Homme des Nations Unies, les émissaires togolais ont catégoriquement refusé la légalisation de l’hommosexualité qu’ils jugent inadéquate avec les valeurs sociales togolaises.
Abordant le sujet sur la criminalisation des relations homosexuelles et les violations des droits humains des personnes Lesbiennes gays, bisexuelles, trans, queers, intersexes et asexuelles, le ministre togolais des droits de l’homme, Christian Trimua est resté strict sur la non-abrogation de la loi qui pénalisé les homosexuelles.
« Pour ce qui concerne les relations sexuelles entre adultes consentants du même sexe, le Togo n’envisage pas d’abroger les dispositions qui les criminalisent. Car cette orientation sexuelle n’est pas en adéquation avec les valeurs sociales togolaises », a précisé Christian Trimua. 
Le nouveau code des personnes et de la famille du Togo ne reconnaîssant que le mariage entre un homme et une femme, les actes homosexuels sont sanctionnés d’une peine de trois ans d’emprisonnement et d’une amende allant de 100 000 à 500 000 francs CFA conformément à la législation togolaise.

Severin A.

N.B : Photo Brukmer.be