Infos Togo Promotion de la femme

Les femmes commerçantes du grand marché de Cacaveli ont désormais un centre d’alphabétisation

Publié le mercredi 25 mars 2015, par

Le ministère de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation en collaboration avec le ministère du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes a officiellement ouvert hier mardi 24 mars 2015, le Centre d’Alphabétisation et d’Education Continu (CAEC), du grand marché de Cacaveli. Cette cérémonie a été présidée par Mme Ahoéfa Dédé Ekoué, ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation en présence de plusieurs membres du gouvernement, des autorités administratives, politiques et religieuses.
Dans son allocution, Mme Ahoéfa Dédé Ekoué a souligné que « l’objectif de ce centre est d’assurer progressivement l’alphabétisation fonctionnelle des femmes de ce marché, renforcer les capacités des femmes et des jeunes filles à l’issue d’un programme d’apprentissage, mettre en place une bibliothèque communautaire/médiathèque pour le développement d’un environnement lettré et adapté et le transfert des connaissances ».
Elle a également indiqué que ce centre d’Alphabétisation et d’Education Continue (CAEC) permettra à ces femmes d’acquérir un minimum de connaissances instrumentales en écriture, calcul et lecture intégrée à leurs activités génératrices de revenus.
Elle a ensuite réitéré l’engagement du gouvernement togolais à toujours soutenir les femmes pour qu’elles participent équitablement au développement du pays au même titre que les hommes. Ce centre d’Alphabétisation et d’Education Continue (CAEC) « est une aubaine
pour les femmes de Cacaveli qui doivent pleinement s’approprier de ce nouvel espace de vie et d’apprentissage pour combler les lacunes et apprendre afin d’améliorer leurs activités commerciales », a-t-elle affirmé.
« Désormais nous pouvons lire, écrire, compter puis porter assistance à nos enfants dans leur éducation scolaire », s’est réjouie une bénéficiaire.
Rachel D., Lomé