Infos Togo De la CNAP à l’Assemblée nationale

Les FDR notent un déphase entre le convenu et le voté

Publié le dimanche 28 novembre 2021, par Gabinho

C’est la désolation chez les FDR au sujet du dialogue au sein de la CNAP (Concertation Nationale des Acteurs Politiques) et des lois votées par l’Assemblée Nationale togolaise. En réflexion ce dimanche, au dernier jour du programme de célébration des 5 ans de ce parti porté sur les fonts baptismaux le 26 Novembre 2016, le parti dans une déclaration a fustigé les manœuvres du pouvoir en place au sujet des conclusions de ce dialogue auquel le parti y a cru en y prenant part.

« Bien qu’ils ne soient pas à la hauteur des légitimes attentes des populations en matière d’amélioration du cadre électoral, les maigres résultats auxquels nous sommes parvenus, s’ils sont correctement mis en œuvre, permettront à tout le moins de limiter substantiellement les fraudes électorales, notamment les votes multiples et les bulletins pré-votés. Nous déplorons que les lois adoptées par l’Assemblée Nationale, en application des conclusions de la CNAP, soient en déphasage avec ce qui a été convenu par les parties prenantes aux discussions », relève le parti de Me Paul Dodji Apévon.

Et le parti y voit venir à nouveau une programmation d’élections frauduleuses afin de conserver le pouvoir considéré comme un butin de guerre, dans le cadre des élections locales à venir.

A regret, les FDR constatent que « ces élections, qui devraient normalement parachever le processus de décentralisation, n’ont d’autre finalité pour le gouvernement que la mise en place d’un sénat ».

Pour information, les FDR ont pris part à ce cadre de discussion de la CNAP.

T228