Infos Togo Etat d’urgence et mesures restrictives

Les FDR fustigent la complaisance de l’Assemblée envers le Gouvernement

Publié le lundi 20 septembre 2021, par Gabinho

Le samedi 19 septembre 2021, le parti des Forces Démocratiques pour la République (FDR), a sorti une note dans laquelle, il dénonce la prorogation répétitive de l’Etat d’urgence et d’autres mesures d’acharnements contre le peuple.
Dans ce communiqué relatif aux récentes mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la COVID19, le parti de Me Dodji Apévon n’approuve guère ces mesure dites salutaires et dénonce l’attitude du parlement qui, par complaisance, abandonne de plus en plus ses prérogatives au gouvernement par le vote répétitif de l’état d’urgence sanitaire, parfois même au-delà de la période sollicitée par l’exécutif, dans un pays à bout de souffle où les populations vivent dans une précarité criarde.
A en croire les FDR « L’Assemblée nationale autorise ainsi par sa complaisance le gouvernement qui, au lieu de penser aussi à un plan de relance de l’économie à l’instar des autres pays, met toute son énergie dans une stratégie politicienne basée sur la peur, l’agressivité et le chantage, au point qu’on se demande si son objectif réel n’est pas de tirer prétexte de la pandémie pour restreindre abusivement les libertés fondamentales et politiques ».
Par ailleurs le parti FDR trouve notamment inappropriée et injustifiée la fermeture des lieux de culte qui constituaient jusque-là des cadres idéaux et complémentaires pour le renforcement de la sensibilisation contre la pandémie.
En outre, le Parti trouve dépassée l’interdiction de rassemblement de plus de 15 personnes alors que les marchés grouillent chaque jour de monde.
Enfin, les FDR demandent en conséquence et avec insistance au gouvernement de prendre des dispositions pragmatiques pour concilier l’importance de la lutte contre la COVID 19 et l’impérieuse nécessité de la relance de l’économie et du redémarrage des activités sociales et politiques dans le pays.

T228