Infos Togo Coup d’Etat en Guinée

Les exhortations d’Apévon et des FDR aux nouvelles autorités guinéennes

Publié le lundi 6 septembre 2021, par Gabinho

Suite à l’arrestation du président guinéen Alpha Condé par le lieutenant- colonel Mamady Doumbouya et sa troupe, le parti du Me Dodji Apévon a sorti un communiqué dans ce contexte pour rappeler aux dirigeants dictateurs qui se maintiennent au pouvoir qu’aucune situation illégitime ne résiste à l’épreuve du temps.
Après analyse du cas Alpha Condé qui s’est servi du peuple, le parti des Forces Démocratiques pour la République souligne qu’on ne peut pas défier impunément Dieu.
Selon le Parti, Il est désolant que des dirigeants, qui ont accédé au pouvoir après avoir subi les affres de la dictature et qui devraient saisir l’opportunité de leur mandat pour ancrer leur pays dans la démocratie et fortifier les institutions, deviennent pires que les dictateurs qu’ils avaient farouchement combattus.
Le parti FDR note avec désarroi que la « CEDEAO et l’Union Africaine, qui n’ont pas levé le petit doigt pour secourir le peuple guinéen lorsqu’il était martyrisé par le dictateur, s’empressent de condamner le coup d’Etat et exiger le retour à l’ordre constitutionnel, faisant ainsi la preuve que l’ordre constitutionnel qu’elles sont promptes à défendre est celui imposé par la dictature et non celui que désirent ardemment les peuples ».
Le parti FDR exhorte les nouvelles autorités de la Guinée à faire du coup d’Etat qu’elles ont perpétré un tremplin pour mettre solidement et définitivement la République de Guinée en orbite pour la démocratie et un véritable Etat de droit, gage de tout développement.
Revenant aux chefs d’Etat africains qui n’ont que la vision de s’éterniser au pouvoir par des acrobaties constitutionnelles, Me Apévon rappelle qu’aucune situation illégitime ne résiste à l’épreuve du temps.

Severin A.