Infos Togo Gouvernement

Les départements ministériels mettent en œuvre les réformes pour relancer leur secteur

Publié le dimanche 29 mars 2015, par

L’hôtel Sancta Maria de Lomé a abrité le jeudi 26 mars 2015, la dixième (10ème) revue de la mise en œuvre des réformes à fin décembre 2014 et la validation de la matrice unifiée des réformes pour la période 2015-2017 des différents départements ministériels et institutions du Togo.
Représentant du ministre de l’Economie et des Finances, Kossi Tofio a indiqué que la présente revue est la restitution des réunions techniques qui ont permis de présenter au comité de suivi des réformes, les résultats obtenus et de proposer de nouvelles mesures pour les prochaines années.
Selon lui, d’importantes réformes ont été entreprises avec beaucoup de succès et ont porté notamment sur l’assainissement des finances publiques, le renforcement des organes de contrôle, les réformes des marchés publics, l’avant projet du code foncier au Togo élaboré sur une base participative et qui sera bientôt adopté, la restructuration des entreprises publiques et du secteur financier. « Ces réformes ont permis entre autres d’intéresser les bailleurs de fonds à notre pays en vue de l’accompagner dans son processus de développement », a-t-il poursuivi.
A cet égard, il a affirmé que d’autres réformes courageuses doivent être identifiées et mises en œuvre au cours des prochaines années afin de permettre au Togo d’atteindre des taux de croissance durable et à deux chiffres permettant de placer le pays définitivement sur le sentier vertueux du développement.
Il a ensuite affirmé qu’au terme de l’année 2014, sur les 643 mesures de réformes programmées, 524 ont été réalisées ou sont en cours de réalisation soit un taux de 67,5 %.
Il a donc invité les participants à apporter leur observation pertinente pour améliorer la conduite des réformes dont ils sont les principaux acteurs. « C’ est pourquoi, je vous invite tous à redoubler d’effort pour qu’ensemble, nous pussions soutenir lesdits réformes pour des résultats plus éclatants afin de consolider les bases du développement de notre pays et le conduire dans les prochaines années à être un pays émergent », a-t- il déclaré.
Rachel D., Lomé (T228)