Infos Togo COVID-19 / Affaire de Trafic de carnet de vaccination

Le SYNPHOT sépare le vrai de l’ivraie

Publié le vendredi 1er octobre 2021, par Gabinho

Alors que le responsable de la Coordination nationale de la gestion de riposte contre la Covid-19 (CNGRC), médecin Colonel Djibril Mohaman annonçait l’interpellation d’un agent de santé impliqué dans une affaire de trafic de carnet, le Bureau Exécutif National (BEN) du Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) parle d’une information floue et relate la vraie version des faits.

D’après les informations données par le médecin Colonel Djibril Mohaman, un agent de santé à la polyclinique Agoè Démakpoè fut interpellé dès lors qu’il remettait une carte de vaccination à une dame contre une somme de 15 000 F CFA sans lui avoir administré le vaccin contre la Covid-19 le 25 septembre 2022.

Le présumé fraudeur ne faisant pas partie du personnel soignant, le Synphot s’est indigné, et dans son explication rapportée par Togobreakingnews, il s’agit là d’un traitement de l’information et la communication floue faite autour de cet acte jetant du discrédit sur tous les agents de santé.

Selon les responsables du synphot, Cet acte déplorable a été commis par un étudiant de l’École Nationale de Formation Sociale de I’UL (ENFS) en stage d’un mois et de passage au service de vaccination pour une semaine où il a été initié au remplissage des cartes de vaccination.

« Il n’est ni personnel de la Polyclinique Agoè Demakpoè ni membre des équipes de vaccination de la Polyclinique ni personnel soignant et par ricochet, il n’est pas un agent de la santé », ajoute le syndicat.

Dans un autre vollet, le SYNPHOT invite tous les agents de santé, « en dépit du traitement salarial dérisoire » s’il devrait être rapporté à la valeur de la vie humaine dont ils sont les premiers défenseurs, de ne pas se livrer à ces pratiques qui déshonorent la profession.

Severin A.