Nos régions Savanes / Education et Santé

Le mot d’ordre de sit-in bien respecté, plusieurs incidents enregistrés

Publié le mercredi 18 février 2015, par

Après le sit-in hier, le mot d’ordre de grève lancé par la Synergie des Travailleurs du Togo prend effet à compter de ce mercredi. Déjà hier, le sit-in sur les lieux de travail a été respecté par les travailleurs du secteur de l’enseignement et de la santé.
Dans les établissements publics à Dapaong, les élèves ont menacé puis vidé les classes pour aller déloger leurs camarades des autres établissements privés. Dans leurs manifestations, le surveillant général du Complexe Yendou Paab a été violenté par les élèves qui ont continué leur route dans les rues pour finalement prendre la direction des maisons.
A Nano, dans la préfecture de Tandjoaré, on a failli assister au pire. Les élèves ont poursuivi les enseignants puis attaqué les agents de révision des listes et cartes électorales. Les installations saccagées, les agents bastonnés. Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour ramener le calme.
Dans les autres préfectures (Kpendjal et Oti), le mot d’ordre été aussi respecté mais faiblement. Les élèves ont demandé la normalisation de la situation avant lundi prochain, dans le cas contraire, la descente dans les rues sera la solution.
Au CHR de Dapaong, les travailleurs de la santé, habillés en rouge, ont observé le sit-in. Un tour dans l’enceinte de l’établissement de santé permis de constater dans les salles que les malades et les accompagnants ont été laissés pour compte. Le grand danger est celui observé au niveau de la maternité où les femmes venues suivre les consultations prénatales, fatiguées d’attendre, ont été obligées de rebrousser chemin pour rejoindre leurs domiciles.
De quoi sera fait ces trois jours de grève qui commencent aujourd’hui. Bien malin sera celui qui peut le prédire avec précision.
V.G., Savanes (Télégrammes228)