Infos Togo Education au Togo

Le gouvernement rouvre les écoles à compter de ce lundi

Publié le dimanche 22 février 2015, par

Fermées temporairement le 17 février dernier à la suite de mouvements de grève, qui ont affecté les secteurs de l’éducation, de la santé et de l’administration générale et qui ont été ponctués par des manifestations d’élèves dans les rues de Lomé et de certaines villes du Togo, les écoles togolaises rouvrent leurs portes à compter de ce lundi 23 février. C’est ce qu’a décidé le gouvernement togolais ce dimanche et à la suite des discussions avec les centrales syndicales dans la journée de vendredi pour parvenir à un relevé de conclusion.
Selon les termes du communiqué au travers duquel le gouvernement dit rouvrir les écoles, dans l’esprit d’un dialogue fructueux, « des discussions ont été engagées entre les organisations syndicales et le gouvernement du 17 au 20 février 2015. Ces discussions ont abouti à un accord, créant ainsi les conditions favorables à une reprise normale des cours ».
C’est donc fort de cette conclusion que « le gouvernement décide la réouverture de tous les établissements scolaires tant publics que privés de l’enseignement général et de l’enseignement technique à compter du lundi 23 février 2015 ».
Pour ce faire, les enseignants, les élèves et les parents d’élèves sont invités « à œuvrer pour préserver la sérénité nécessaire au bon déroulement de l’année scolaire ». Par la même occasion, il est demandé « à tous les fonctionnaires de tous les secteurs de la fonction publique de reprendre leurs activités et de faire en sorte que l’Administration Générale remplisse ses devoirs régaliens ».
Selon les explications du gouvernement, la fermeture temporaire des écoles décidée le 17 février dernier « était dictée avant tout par le souci de préserver la sécurité des élèves et des usagers des voies publiques en évitant les dérapages et les risques que les manifestations de rues comportent. Elle visait également à favoriser la restauration d’un climat de calme et de sérénité indispensable pour un dialogue fructueux entre tous les acteurs concernés ».
G.K