Infos Togo

Le Gouvernement français proclame la dissolution de la LDNA du Togolais Egountchi Béhanzin

Publié le mercredi 29 septembre 2021, par Gabinho

Cette ligue est connue pour ses sorties et réactions sur tout ce qui touche à l’Africain et surtout aux droits des peuples noirs.

D’après nos confrères de Cnews, « dans son traditionnel point-presse succédant au Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé, ce mercredi 29 septembre, la dissolution de la Ligue de défense noire africaine (LDNA) ainsi que de l’association et maison d’édition islamiste Nawa. « Notre main ne tremble pas quand il s’agit de défendre la République face à ceux qui croient la faire plier. Ce matin, nous avons décidé de dissoudre la Ligue de défense noire africaine (...), ainsi que l’association Nawa », a également avancé le porte-parole du gouvernement français pour justifier cette dissolution.

Pour information, la LDNA, apparue sur les réseaux sociaux il y a environ trois ans, se définit comme un « mouvement révolutionnaire pour la défense des droits des Afrodescendants et des Africains ». Et son président et fondateur, Egountchi Behanzin, de son vrai nom Sylvain Afoua, indique nos confrères, est condamné pour viol en 2014, et il était dans le viseur des autorités pour ses actions brutales et ses revendications racialistes. La LDNA s’était fait connaître par une manifestation organisée contre les violences policières en juin 2020 devant l’ambassade des Etats-Unis à Paris.

Il est à noter que ce mouvement n’est pas le seul dans le viseur des autorités françaises puisque déjà hier mardi, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, annonçait dans un entretien au Figaro avoir enclenché des procédures pour fermer six lieux de culte et dissoudre plusieurs associations, tous soupçonnés de faire la propagande de l’islamisme radical.
T228

N.B : En image Egountchi Behanzin