Infos Togo Importation

"Le Gari Made in China", provoque le courroux des Togolais, Dogbé et Adédzé interpellés !

Publié le mercredi 5 mai 2021, par Gabinho

Qui veut mettre en péril les efforts du gouvernement pour habituer les Togolais à la consommation du local ? C’est la grande interrogation mais la question irrite le pasteur Edoh Komi et les autres membres du MMLK qui n’ont pas hésité à interpeller le Premier ministre Mme Victoire Tomégah-Dogbé et le ministre en charge du Commerce, Kodjo Adédzé.

Dans un communiqué dont nous avons reçu copie, ce mouvement encore surnommé La Voix des sans voix », indique que « le marché local est envahi par les produits de tous genres et de provenances diverses voire étrangères notamment Chinoise reléguant au dernier rang les productions locales. Alors que le Togo multiplie les initiatives et les efforts pour renforcer l’habitude des citoyens à produire et à consommer les produits locaux, nous venons de découvrir sur les réseaux sociaux " UN GARI MADE IN CHINA " dont nous n’avons pas encore les échos sur le marché Togolais. Ce gari de fabrication certainement industrielle serait redouté non adapté au traditionnel et local gari fait à base de tubercules de maniocs. Ce qui fait craindre déjà des milliers de concitoyens qui manifestement leur hostilité et résistance à un tel produit sur le territoire Togolais. Le Togo en produit déjà en quantité suffisante et n’est pas en pénurie de cette précieuse denrée prisée par les ménages pour en avoir besoin de la Chine. Le vœu le plus cher des Togolais que le Mouvement Martin Luther King exprime est l’interdiction de l’importation et la commercialisation de ce GARI made in China s’il n’est pas sur le marché. Dans le cas contraire, procéder à leur saisie pure et simple. Car la priorité pour l’heure est d’encourager la consommation locale et la protection du marché local. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le MOIS DE LA CONSOMMATION LOCALE fait partie intégrante de la vie des Togolais ». Pour justifier leur incrimination contre une telle initiative d’importation, Edoh et ses pairs indiquent que « les produits de l’extérieur ne doivent donc pas venir saper cette dynamique identitaire de nos valeurs culturelles ».

Enfin, invitent-ils « le premier ministre et celui du commerce et de la consommation locale à déployer toutes les mesures pour empêcher le GARI made in China d’être importé et commercialisé au Togo ».

T228