Infos Togo Dépravation des moeurs

Le Colonel DJIBRIL et ABOKA n’aiment pas la ""baise no limit""

Publié le jeudi 28 janvier 2021, par Gabinho

La coordination nationale de gestion de la riposte contre la covid19 (CNGR) apporte son appui au Maire Kossi ABOKA de la Commune Golfe 5 qui a fait une sortie médiatique en début de semaine pour appeler les organisateurs de la « Nuit de la baise » prévue se dérouler sous sa juridiction territoriale.

« La soirée est prévue pour le 10 février, je ne voulais pas parler et je l’ai bien mentionné ici. Mais comme vous avez posé la question, je m’en vais vous dire que toutes les personnes impliquées dans cette soirée enfreint à la loi et doivent répondre de leurs actes. Nous encourageons le Maire qui a réagi, mais nous-aussi nous allons régir… Je ne voulais pas aller dans tous ces détails », a répondu mercredi le Colonel Mohaman Awalou DJIBRIL, numéro de la CNGR lors de la conférence de presse hebdomadaire.

Rappelons que les organisateurs ou les filles déjà prédisposées à cette soirée de sexetape étaient bien déterminés en rassurant l’opinion qu’ils vont mouiller le maillot avec leurs sexe (les femmes).

« Face à cet événement qui porte atteinte à la pudeur et entache la dignité humaine, le Maire invite les organisateurs à y surseoir, au risque de se faire interpeler pour répondre devant les juridictions compétentes. Il saisit la même occasion pour mettre en garde les promoteurs ou responsables des hôtels ou autres lieux de loisirs contre la mise à disposition de leur cadre pour l’organisation d’un événement à caractère obscène. Tout contrevenant s’expose à la rigueur de la loi », disait Kossi ABOKA dans son communiqué.

Cette fameuse soirée est « une soirée ouuush sans limite », comme le qualifie l’affiche qui demande à chacun des participants de se munir de préservatifs. Pour y prendre part, ils ne devront payer que 5000 FCFA et la réservation coute 2500 FCFA.