Infos Togo Gestion sûre et sécurisée des stocks d’armes et de munitions au Togo

La CNLPAL outille les Forces de l’ordre et de défense

Publié le mardi 9 mars 2021, par Gabinho

Ils sont en session à Adéticopé dans la banlieue Nord de Lomé pour trois jours. Ce sont 50 agents des Forces de défense et de sécurité du Togo, réunis en ateier sur le thème principal « Gestion sûre et sécurisée des stocks d’armes et de munition au Togo ».

Initiative de la CNLPAL (Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des Armes légères et de petit calibre), cette session de formation qui s’inscrit dans la dynamique du projet « des Ateliers sur la Gestion sûre et sécurisée des stocks d’armes et de munition au Togo » soumis au financement du Fonds Spécial d’Affectation Volontaire, est saluée par la ministre des Armées, qui, dans un discours transmis par son représentant, le Colonel Djato Tassanti, a relevé qu’ « il n’y a pas de paix sans sécurité, et il n’a pas de développement sans la paix ». Il est regretté le fait que les stocks d’armes mal gérés parviennent dans le marché noir et nourrissent les actes criminels dont ceux des groupes terroristes. Il est revenu sur l’intérêt de cette rencontre qui vient ainsi outiller les hommes armés qui ont à charge la gestion de ces stocks là et a convié les participants à « travailler pour que ces armes ne tombent pas dans de mauvaises mains ». Il est sûr d’une chose, « plus les hommes en charge de la gestion des stocks d’armes et de munitions, sont outillés, plus les défaillances constatées ailleurs seront limitées ».

Un avis pleinement partagé par le Vice-président de la CNLPAL, Inoussa Bouraïma, qui dans son mot de circonstance a reconnu volontiers qu’ « en effet, les armes mieux gérés permettent d’éviter des vols, des détournements, l’auto-allumage des stocks dû parfois au vieillissement des munitions et à l’état vétuste des lieux de stockage ». Ainsi, rappelant l’objectif visé par son institution pour organiser ce rendez-vous, il a révélé qu’il s’agit pour eux de « renforcer la sûreté et la sécurité des stocks d’armes et munitions au Togo à travers le renforcement des capacités des armuriers ciblés ». Et plus précisément encore, avait-il continué, il sera question « d’inculquer aux agents, les nouvelles techniques de gestion des stocks d’armes et de munitions », d’ « augmenter leur degré de responsabilité en matière de gestion sûre et sécurisée des stocks », d’ « impliquer les agents dans le processus de prévention des risques liés à la gestion des stocks d’armes et munitions, notamment le détournement d’armes et de munition, l’auto-allumage des lieux de stockage » et enfin, « améliorer la chaîne de coordination des services des armes et munitions ».

Bras financier de ce projet ‘‘des ateliers de formation sur la gestion sûre et sécurisée des stocks d’armes et de munition au Togo ‘’, le Fonds Spécial d’Affectation Volontaire a été sollicité par la CNLPAL conformément à l’article 16 du Traité sur le Commerce des Armes (TCA).

Autre intervention ayant meublé la cérémonie inaugurale de cette session qui rassemble les agents (armuriers) du Grand Lomé, région Maritime et des Plateaux, c’est celle du préfet d’Agoènyivé, le Colonel Hodabalo Awaté, qui, s’est réjoui de cet, « les armes étant des outils de paix mais aussi des outils de guerre », il est indispensable de mieux les gérer et c’est ce à quoi l’on s’attèle à travers cette formation et autres initiatives au Togo.

T228