Infos Togo Golfe 1

La stratégie de pré-collecte des ordures ménagères prend progressivement corps

Publié le jeudi 1er juillet 2021, par Gabinho

En prélude au lancement officiel de la pré-collecte des ordures ménagères dans la commune de Golfe, une rencontre d’échanges a eu lieu dans la soirée de ce mercredi entre le bureau exécutif de la mairie de la commune Golfe 1, les chefs quartiers et les responsables de Comité de développement du quartier (CDQ) en vue de prendre des mesures appropriées pour la gestion des ordures.

Maintes fois interpellée pour des problèmes d’insalubrité et de mauvaise gestion des ordures, la mairie Golfe 1 a procédé à des rencontres d’échanges afin d’endiguer ce problème alarmant qui gangrène la commune. Ainsi cette rencontre présidée par les maires adjoints 1 et Boko Koffi et Espoir Koudjodji marque le lancement officiel de la pré-collecte des ordures ménagères dans la commune Golfe 1 qui débute du 1er juillet jusqu’à la fin de l’année. Pour ces six mois d’essayage, un comité de suivi de la pré-collecte est mis en place pour accompagner les entreprises affectées pour exercer sur le territoire de la commune réparti en zone et sous-zone.

« nous avons procédé au lancement officiel de la pré-collecte dans la commune Golfe 1, il s’agit d’assainir notre commune, la mauvaise gestion des ordures ménagères est la source d’insalubrité et parfois de certaines maladies telles que le choléra, la dysenterie, voilà l’objectif principal de ce lancement. Nous présageons au terme de six mois que nous sommes fixés entre les entreprises qu’il y aura un aboutissement heureux et c’est pour cela nous avons associé le chef canton de Bè, les chefs quartiers, et responsables de CDQ, avec cet ensemble nous espérons que le résultat sera positif », a indiqué le 1er adjoint au maire, Boko Koffi.

Cependant les chefs de quartiers et CDQ en collaboration avec les entreprises doivent dresser un schéma de sensibilisation. « Les sensibilisations ont déjà commencé et nous avons donné la latitude aux entreprises et sociétés concernées de procéder à cette phase de sensibilisation et ça a été fait, seulement certaines parmi elles sont vite allées en besogne pour dire qu’elles viendraient collecter des ordures alors que les autres n’ont pas terminé, c’était le seul problème qu’on a eu, mais à présent tout est en ordre » a-t-il ajouté, et de conclure que « cette collecte a un coût modique pour la population, le minimum à payer c’est 500f/ mois, le reste en dépendra de la négociation entre les entreprises et les ménages ».

Après analyse des logistiques des anciennes et nouvelles entreprises, le service technique de la commune a responsabilisé 18 entreprises pour cette période d’essai.

Severin A.