Infos Togo Contre le terrorisme

La HAAC veut faire des médias de véritables alliés

Publié le lundi 19 septembre 2022, par Gabinho

La Haute autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) organise depuis ce lundi 19 septembre 2022 à Lomé, une rencontre d’information et de sensibilisation à l’endroit des professionnels de médias sous le thème "médias et lutte contre le terrorisme".
Cette rencontre de deux jours visent à rappeler aux médias, les obligations de traitement professionnels de l’information en période de crise sécuritaire provoquée par des groupes terroristes venus de l’extérieur.
Il s’agit spécifiquement d’expliquer aux professionnels de médias, le contenu, les obligations et contraintes de l’état d’urgence sécuritaire ; de leur rappeler les dispositions et règles professionnelles et éthiques à observer et à appliquer ; d’identifier des actions d’information et de communication à conduire en vue d’une contribution efficace à la lutte contre les attaques terroristes ; de définir un cadre de collaboration entre les médias et les forces de défense et de sécurité pour faciliter l’accès aux sources et la diffusion/publication des informations sur les attaques terroristes et les opérations mises en œuvre dans le cadre de l’état d’urgence.
Selon le représentant du ministre d’État, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, Douti Lardja, certains sujets comme le terrorisme appellent à un traitement médiatique particulier, leur nature ou leurs caractéristiques étant susceptibles d’influer gravement sur l’opinion publique, et de provoquer des distorsions jusqu’à désorganiser tout ou en partie le comportement collectif.
Il souligne que le nouveau défi auquel fait face le Togo en ces moments sensibles appelle journalistes et autres acteurs des médias à résoudre l’équation difficile : « entre le droit d’être informé », « la liberté des médias » et « l’éthique journalistique ».
" La nouvelle dynamique du terrorisme et le passage à un environnement médiatique de plus en plus numérique avec une large portée et une rapidité sans précédent avec laquelle l’information se répand sur internet, constituent des défis majeurs à considérer dans cette lutte commune que nous menons", a t-il précisé avant d’ajouter que " les journalistes et les autres acteurs des médias ont la responsabilité de mettre à disposition du public des informations précises et complètes sur les actes terroristes et les menaces potentielles et d’éviter le sensationnalisme pouvant conduire à la propagation d’un sentiment de peur ou de chaos. En cette période précise, le Togo attend des professionnels des médias une contribution significative et positive à la prévention du terrorisme dans la chaîne des renseignements".
De son côté, le président de la HAAC, TELOU Pitalounani, a fait savoir que le résultat attendu à l’issue de ce séminaire est que les médias soient de véritables alliés pour la lutte contre le terrorisme et non des complices des groupes armés.
Cette rencontre fait partie d’une série de séminaires d’information et de sensibilisation qu’organise la HAAC à l’intention des professionnels de médias à travers plusieurs régions du Togo.
Rachel D. / T228