Infos Togo Revendications sociales tendues

L’UFC craint pour une remise en cause du fragile équilibre retrouvé par le pays

Publié le jeudi 19 mars 2015, par

Le parti s’est montré silencieux ces derniers jours. Mais ce silence ne peut plus perdurer. En réaction hier aux agitations sociales qui secouent actuellement le Togo, le parti de Gilchrist Olympio craint beaucoup pour la remise en cause du fragile équilibre retrouvé ces dernières années par le pays.
Selon un communiqué signé du Secrétaire Général de l’UFC (Union des Forces de Changement), Dr Pierre Sambiani Jimongou, « le Togo connait en ce moment ci des agitations sociales, qui fragilisent la paix et la réconciliation nationale, pour lesquelles l’Union des Forces de Changement a souscrit à l’accord de partage de pouvoir avec le RPT/UNIR. En effet, les violentes manifestations de Dapaong avec des destructions de biens publics constituent de graves préoccupations pour l’UFC, qui reste convaincue que le Togo a besoin d’un climat apaisé pour s’atteler aux tâches de développement économique, et mieux assurer le bonheur du Togo et de ses forces vives ».
Et d’après cet ancien principal parti de l’opposition togolaise, « le fragile équilibre que le pays a retrouvé grâce à la reprise des investissements et de la coopération avec les partenaires techniques et financiers risque d’être remis en cause, si le climat actuel de méfiance marqué par des revendications sociales tendues, perdure ».
Fort de ce qui précède, le parti de Gilchrist Olympio exhorte « le gouvernement et la Synergie des Travailleurs Togolais ainsi que les autres centrales syndicales à privilégier le dialogue, dont ne manqueraient pas de sortir des décisions responsables et mutuellement avantageuses pour les différentes parties, s’il se déroule dans la sincérité ».
Partant de son exemple, celui d’une nouvelle vision politique qui privilégie « la tolérance, la recherche du consensus et l’esprit de sacrifice pour donner les meilleures chances à la Paix et à la Réconciliation », le parti du Détia espère que ce même esprit va « inspirer les protagonistes de la crise sociale actuelle dans leurs actes pour la sauvegarde des intérêts du peuple togolais ».
L’UFC reste convaincue que c’est cette voie royale de sacrifice qui peut permettre au Togo de surmonter la longue crise qu’il a connue et se remettre sur la voie de la reconstruction du potentiel productif dont dépendent sa prospérité et le confort légitime auquel aspirent les travailleurs.
T228