Infos Togo Processus électoral

L’AJECTOD pas d’accord avec le Front Tchoboé

Publié le vendredi 27 mars 2015, par

Inquiet de la situation sociopolitique dans laquelle baigne le pays actuellement, l’Action des jeunes citoyens togolais pour la démocratie et le développement (AJECTOD) exhorte les acteurs impliqués ou non dans le processus électoral, à une culture de l’apaisement, seul gage de développement et de l’enracinement de la paix et de la démocratie. Ceci s’est fait à travers une conférence animée hier jeudi 26 mars 2015 à Lomé.
Cet appel de l’AJECTOD fait suite, selon les responsables de l’association, à un regroupement de certains événements déjà enregistrés dans le cadre des préparatifs de l’élection présidentielle de 2015. « Notre inquiétude instable à chaque période électorale au Togo liée à des questions de troubles à l’ordre public, de perturbation du climat social, d’intoxication de la population,…., sont autant d’éléments réunis qui contribuent à handicaper notre démocratie naissante. Aujourd’hui encore, en cette période d’élection présidentielle de 2015, de nombreuses précautions sont déjà soulevées et des opinions divergentes d’un bord politique à l’autre. Les cas récents et sensibles sont les troubles à l’ordre public que préconise le Front Tchoboé et la revendication de l’audit du fichier électoral par le Parti des Togolais d’Alberto Olympio », souligne la déclaration liminaire. bref, l’AJECTOD semble ne pas être sur la même longueur d’onde que le Front Tchoboé qui entend tout faire pour empêcher la tenue du scrutin présidentiel et obliger les gouvernants à s’orienter préalablement dans la voie des réformes constitutionnelles et institutionnelles avant d’envisager tout scrutin.
Et eu égard à tous ces constats, l’AJECTOD appelle tous les acteurs politiques au sens du patriotisme et à la préservation de l’esprit d’apaisement.
« Nous, Action des jeunes citoyens togolais pour la démocratie et le développement, interpellons tous les acteurs politiques impliqués ou non dans le processus électoral présidentiel de 2015 à la culture de l’apaisement, une des conditions prioritaires du développement et de l’émergence économique de notre pays », a indiqué le président de l’AJECTOD, Tiore Tokomam.
La rencontre a également permis aux responsables de l’association de partager avec les professionnels des médias les divers programmes de l’association pour le compte de l’année 2015. Il s’agit entre autres, « la culture de l’apaisement social », « la salubrité publique », « la promotion de l’Etat de droit », « la culture du climat de cohésion et de tolérance entre les citoyens togolais » etc.
Charles D., Lomé (T228)