Infos Togo Politique

Kaboua accuse l’ANC de fermer la porte au retour de Mgr Kpodzro, Agbéyomé, Tikpi et Boko

Publié le vendredi 24 septembre 2021, par Gabinho

Abass Kaboua n’a pas fini sa guerre contre l’ANC de Jean-Pierre Fabre. Dans une nouvelle sortie réponse à celle de l’ancien Chef de file de l’opposition, le député et président du MRC (Mouvement Républicains Centristes) se pose des questions et fait des déductions sur la rencontre entre Jean-Pierre Fabre et Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale, comme révélé par le premier.

Dans un conditionnel, Abass Kaboua croit que si cette rencontre secrète a eu lieu, elle ne fait que porter au grand jour le « vrai » visage des tenants de l’ANC.

« L’ANC vient de démontrer une fois de plus qu’elle a toujours négocié en position d’extrême faiblesse. Ce qui montre à suffisance l’inconséquence et l’incohérence de ces gens-là. Nous pouvons dire aujourd’hui sans trembler que l’ANC à part, porte les revendications pour leurs propres intérêts », analyse M. Kaboua qui poursuit qu’il apparaît clairement que l’Union pour la République (UNIR), le parti au pouvoir, et l’ANC, parti d’opposition, sont en copinage. Un copinage qui agrandi les regrets de M. Kaboua d’avoir fait la compagnie de l’ANC et de ses responsables, à un moment donné.

Il accuse au passage l’ANC et ses responsables d’avoir été au sein de la CNAP à la base du non aboutissement du sujet sur l’apaisement du climat politique. Et pour lui, ils sont contre l’apaisement du climat politique, par peur de voir des Togolais comme Mgr Kpodzro, Agbéyomé Kodjo, Tikpi Atchadam, François Akila-Boko etc revenir au pays. « Ils ont claqué la porte parce qu’ils venaient brusquement de réaliser que la présence de ceux-là réduirait drastiquement leur chance de remporter le maximum de sièges aux élections régionales », a-t-il lancé.

T228