Brèves Présidentielle du 15 avril 2015

JOBE très inquiet !

Publié le mercredi 18 mars 2015, par

La présidentielle au Togo, c’est dans désormais moins d’un mois. Mais JOBE (Journalistes pour l’Observation Electorale) à travers un communiqué fait un constat alarmant. « Il s’avère qu’en résultante de l’échec des réformes politiques, certains acteurs appellent au boycott pendant que d’autres invitent carrément à empêcher le vote du 15 avril prochain ». « Un tel décor n’est pas de nature à encourager l’ancrage de la démocratie électorale au Togo », d’après cette structure spécialisée dans l’observation électorale. Plus alarmant encore, la structure de Joël Vignon Egah « note que depuis les législatives de 2007 organisées par un gouvernement d’union nationale issu de l’Accord Politique Global signé en 2006, plus d’un tiers de l’électorat togolais a choisi de ne pas s’exprimer dans le choix de ses dirigeants ni dans celui de ses représentants ».
Ainsi, JOBE s’inquiète de ce que, vu la situation sur le terrain, « cette abstention électorale déjà assez expressive risque de s’aggraver lors de la présidentielle en vue ».
C’est fort de tout ce qui précède que Journalistes pour l’Observation Electorale « invite les gouvernants ainsi que les partenaires politiques du Togo à mesurer l’importance de ce signal très inquiétant qu’envoie le peuple togolais et à prendre dès à présent des mesures idoines afin de renforcer la jeune démocratie togolaise ».
Pour ce scrutin présidentiel, cinq candidats sont en lice. Il s’agit de Jean-Pierre Fabre (ANC/CAP 2015), Mohamed Tchassona Traoré (MCD), Aimé Gogué (ADDI), Gerry Taama (NET) et du président sortant Faure Gnassingbé (UNIR).
Pacôme S., Lomé (Telegramme228)