Infos Togo

Ils sont espionnés par Pegasus

Publié le lundi 19 juillet 2021, par Gabinho

Après les religieux catholiques, les acteurs politiques de l’opposition, les militants de la société civile, Forbbiden Stories de par ses enquêtes a mis le monde au parfum sur l’espionnage des journalistes togolais par le régime en place qui use abusivement du logiciel israélite Pegasus pour surveiller tout
Au moins 600 personnalités politiques, 180 journalistes, 85 militants des droits humains et 65 chefs d’entreprise… La liste est longue, soit 50.000 numéros de téléphone ciblés par le logiciel espion israélien Pegasus. C’est ce qu’a révélée dimanche l’organisation Forbidden Stories , après une enquête menée en partenariat avec 17 médias et l’ONG Amnesty International.
Etonnant certains journalistes Togolais spécialement ceux d’investigations se figurent sur la liste des cibles victimes de l’espionnage via Pégasus utilisé par le régime de Faure Gnassingbé qui veut protéger le pouvoir par tous les moyens. Parmi ceux-ci, on retrouve les journalistes Carlos ketohou, Directeur de publication du journal L’indépendant Express, et le Directeur de publication du Bi-hebdomadaire togolais L’alternative, Ferdinand Ayité.
Selon le site international les Echos, Pegasus semble ne pas être qu’un simple outil « d’écoute téléphonique ». Réputé très efficace et puissant, il peut aspirer l’ensemble des données contenues dans un téléphone (photographies, messages échangés via des applications, carnet d’adresses…).
Invisible pour l’utilisateur du téléphone, le logiciel peut être installé à distance, sans que la cible ait même besoin de cliquer sur un lien malveillant, et en toute discrétion, en s’appuyant sur des failles de sécurité dans les logiciels d’Apple et de Google.