Infos Togo Avé / Anniversaire des deux ans d’existence du Groupe « Laissez les dire »

Habia et Kaboua, deux responsables du Front Tsoboé à l’offensive sur le débat sociopolitique du Togo à Atchave-Améssiame

Publié le lundi 2 mars 2015, par

Fils et cadre du milieu, Nicodème Habia était l’un des invités à l’apothéose des deux ans d’existence du groupe « Laissez les dire » hier dimanche 1er mars 2015 à Atchave-Améssiame, localité située à environ 9 km de Kévé dans la préfecture de l’Ave.
Une rencontre qui a permis à la population et au groupe d’exposer leurs doléances surtout ceux de la localité à Nicodème Habia et sa suite. Ces besoins vont de l’eau potable, à l’électricité en passant par l’engrais en période de semences.
Créé sur initiative de Kokoutsè Gameli, le groupe « Laissez les dire », une association par excellence dans la localité s’est fixée pour objectif de venir en aide à tous les membres sur tous les plans. Deux ans après sa création, les initiateurs se félicitent du bilan. « Comme objectif au départ, c’est de pouvoir s’entraider entre membres et aujourd’hui nous pouvons dire que cet objectif est atteint. Car à ce jour, on est arrivé à aider plus de 200 personnes membres dans le cadre des funérailles », a indiqué le président du comité de développement, Francis Agbémadé.
Accompagné par le président du Mouvement des Républicains Centristes, Abass Kaboua, Nicodème Habia a dans son intervention remercié les responsables dudit groupe et a promis qu’il prêtera une attention particulière aux doléances formulées par le groupe et la population pour voir ensemble avec eux les approches de solution à y apporter.
« Je suis très ravi d’être dans ma préfecture, d’être dans le canton de Kévé-Azawou plus précisément à Atchave-Améssiame sur l’invitation du groupe folklorique « Laissez les dire » ceci dans le cadre de leur deuxième anniversaire. Je suis là aujourd’hui pour discuter et échanger avec eux. Et dans leurs diverses interventions, ils ont eu à formuler des doléances auxquelles je prêterai beaucoup attention. Je compte les satisfaire avec le recours de tous les uns et les autres surtout de la diaspora », a précisé Honorable Habia.
La rencontre a permis également aux deux hommes politiques, Habia et Kaboua d’informer la population sortie massivement sur l’actualité sociopolitique du pays. De la présidentielle à la candidature de Faure Gnassingbé, en passant par la création du front Tsoboé, ils ont invité la population à ne pas suivre ce qui se fait actuellement par le pouvoir en place. « Vous savez, nous sommes dans un moment très délicat pour notre pays et nous sommes presque à quelques semaines des élections selon le gouvernement et la CENI. Quand bien-même je ne suis pas pour cette élection, j’ai le devoir d’éclairer et de sensibiliser le peuple sur ce qui se fait actuellement. Je les ai appelé à ne pas tomber dans le jeu du pouvoir, à ne pas aller réclamer une quelconque victoire au lendemain de ces élections », a laissé entendre Nicodème Habia.
« C’est pour ces raisons que nous avons créé ensemble le Front Tsoboé pour faire front à tout ceux qui se préparent actuellement par le pouvoir. Nous reviendront car aujourd’hui c’est pour fêter et non un meeting pour vous expliquer en long et en large », a ajouté Abass Kaboua.
Charles D., De retour à Lomé (Telegramme228)