Infos Togo Présidentielle de 2015 / Retrait de candidature ?

Gerry Taama se donne jusqu’au 30 mars pour décider

Publié le vendredi 13 mars 2015, par

La présidentielle au Togo, c’est le 15 avril prochain. Ils seront, jusqu’à preuve du contraire, cinq candidats dont le chef de l’Etat sortant, Faure Gnassingbé, à briguer la magistrature suprême, si l’on s’en tient à la décision de la Cour constitutionnelle. Et parmi ces candidats, il y a celui du NET (Nouvel Engagement Togolais), Gerry Komandega Taama.
Reçu ce vendredi dans une émission animé en mina (langue parée au sud Togo), ce candidat à la présidentielle a regretté comment le scrutin est préparé au niveau de CENI. Parmis les regrets du candidat Taama, il y a la façon dont le recensement s’est déroulé, l’absence d’un chiffre exact par rapport au corps électoral alors que le scrutin a lieu dans un peu plus de plus d’un mois et que le corps électoral a été déjà convoqué, le nombre de bureaux de votes toujours inconnu alors qu’il faudra préparer les délégués…
Malgré ces constats fâcheux, Gerry Taama dit espérer que les choses peuvent être sauvées. Par un sursaut d’orgueil. « Il y a des dysfonctionnements mais il faut faire l’effort de les corriger pour aller au scrutin », a indiqué le candidat et président du NET.
Et en réponse aux interpellations pour un retrait de candidature, l’ancien élément des FAT retourné à la vie civile a sa petite idée. D’après lui, un retrait de sa part ou de celle d’Aimé Gogué, candidat de ADDI ou encore de Mohamed Tchassona Traoré du MCD ne sauront avoir un grand impact sur la suite du processus mais ce sera le cas si ce retrait provenait du candidat de CAP 2015 et de l’ANC, Jean-Pierre Fabre.
Toutefois, Gerry Taama se donne jusqu’au 30 mars prochain pour se décider, s’il va maintenir sa candidature jusqu’au bout ou s’il faudra se retirer. A tout prendre, sa décision sera dictée par les nouveaux pas que posera la CENI dans le cadre des préparatifs en vue du scrutin du 15 avril prochain.
Pacôme S., Lomé (Telegramme228)