Infos Togo Élections régionales

Fabre au front contre un scrutin à la va-vite sans amélioration du cadre électoral

Publié le vendredi 24 septembre 2021, par Gabinho

Présent aux activités de la Concertation entre acteurs politiques (CNAP) avant de quitter à la dernière minute, l’Alliance nationale pour le changement (ANC) demande l’amélioration du cadre électoral avant l’organisation de toute élection, en particulier les régionales qui ne dépendent d’aucune échéance constitutionnelle.

En conférence de presse hier jeudi 22 août 2021, le président de l’ANC, Jean-Pierre Fabre a fait part de sa rencontre qui a eu lieu mardi dernier avec le ministre de l’administration territoriale, Payadowa Boukpessi. Le maire de Golfe 4 fait savoir que les réformes électorales proposées à la Concertations nationales entre acteurs politiques (CNAP) seraient mises en œuvre après les élections régionales. Néanmoins, pour l’ANC, il est mieux que le cadre électoral soit amélioré avant la mise en place des institutions comme le Sénat et la Cour constitutionnelle.

« Il serait donc judicieux de mettre le temps à profit pour rechercher un consensus sur le cadre électoral, en améliorant plusieurs de ses éléments constitutifs notamment le fichier électoral, la CENI et la Cour constitutionnelle », a souhaité le Parti.

Pour l’ex chef de file de l’opposition, les élections au Togo donnent toujours lieu à des contestations en raison de l’absence de consensus sur le cadre électoral. Et Il faut en finir avec l’organisation d’élections dans la précipitation et l’improvisation.
Jusqu’alors la date d’organisation des élections régionales n’est pas connue.

Severin A.