Infos Togo Prévention de l’extrémisme violent dans l’espace entente / Conseil des ministres

Ebauche d’une synergie d’action entre le Conseil de l’Entente et l’Initiative d’Accra

Publié le vendredi 21 mai 2021, par Gabinho

Réuni à Lomé ce Vendredi à la suite des Experts des pays membres, la 6ème réunion annuelle des ministres en charge de la sécurité et des frontières du Conseil de l’Entente est parvenue à des conclusions sur le thème principal « Prévention de l’extrémisme violent dans l’espace entente : Dynamiques d’appropriation par les Etats et perspectives ».

Au terme des travaux dirigés par le président du Conseil des ministres, le ministre togolais de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général de Brigade Damehame Yark, six points essentiels se sont dégagés.

De tous ces points, l’un des plus capitaux est celui indiquant que « les ministres ont pris connaissance de la synthèse des échanges du panel sur les approches d’intervention du Conseil de l’Entente et l’Initiative d’Accra et les synergies possibles dans les interventions des deux organisations ». Il est donc indiqué que Yark Damehame et ses pairs du Cosneil de l’Entente, « ont approuvé les constats qui ont émergé des discussions sur la complémentarité et la valeur ajoutée des actions menées par le Conseil de l’Entente et l’Initiative d’Accra ». Aussi, ce sont-ils « félicités de la démarche du Conseil de l’Entente d’engager ces discussions exploratoires avec l’Initiative d’Accra ».

Dans la même dynamique, le Conseil des ministres a donc « recommandé au Secrétariat exécutif du Conseil de l’Entente de poursuivre le dialogue avec le Secrétariat technique de l’Initiative d’Accra sur les voies et moyens d’établir des synergies y compris par la mise en place d’un cadre d’échanges e de concertation ».

A la suite des Experts, les ministres ont examiné le niveau d’appropriation de la prévention de l’extrémisme violent par les Etats membres. Les différentes réponses des Etats pour faire face à la menace grandissante de l’extrémisme violent dans l’Espace entente ont été exposées.

Chose positive constatée par le Conseil des ministres, c’est « la prise en compte du volet prévention dans les politiques et moyens de lutte contre l’extrémisme violent ». Il s’est enfin félicité des efforts entrepris par les gouvernements pour arriver à bout du phénomène.

Recommandation formelle des ministres de la sécurité et des frontières, aux Etats membres, c’est « la combinaison des actions préventives et répressives contre l’extrémisme violent ».

Autre sujet ayant retenu l’attention des ministres, c’est l’adoption du Programme de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers et Transfrontaliers du Conseil de l’Entente (ProGIEFT-CE), programme inscrit dans l’approche holistique de lutte contre l’extrémisme violent en prenant en compte de plusieurs causes du phénomène. Ils ont promis soumettre le Projet de Convention portant sur le Mécanisme Entente de Renseignement (MER) et le Projet de Directive Communautaire sur la prévention de l’Extrémisme Violent à l’approbation de la prochaine Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement.

Et pour finir, restent-ils préoccupés par la crise sanitaire de la VCovid-19.
T228