Nos régions Atakpamé, REVENDICATIONS

Deux blessés lors des manifestations des élèves des collèges et Lycées hier

Publié le mercredi 18 février 2015, par

Lassés par les multiples perturbations des cours entraînées par l’observation de la cessation répétée de travail par les enseignants ces derniers moments, les élèves des établissements secondaires et Lycées d’Atakpamé, sont descendus hier matin dans les rues pour réclamer la reprise des cours.
Comme l’année passée, ceux sont les élèves du Lycée Technique et de Formation Professionnelle LYTEFP ex CRETEFP qui ont donné le ton à cette manifestation de rue. De là, ils ont été rejoints par ceux du LYATA (Lycée d’Atakpamé) au carrefour d’Agbonou et cap pour atteindre le Lycée d’Agbonou (LYAGBO) à la sortie de la ville. Les manifestants ont fait demi-tour pour rallier le CEG Nyékonakpoè. La foule en grand nombre et encadrée par les forces de l’ordre et de sécurité, a rejoint le collègue NDA (Notre Dame d’Afrique) où ils ont délogé de force leurs camarades qui ne voulaient pas être solidaire avec eux. Il faut noter que les manifestants ont même fait usage de cailloux pour contraindre leurs camarades à sortir de leurs salles et on a dénombré deux blessés parmi les élèves de NDA. Les élèves ont poursuivi leur mouvement d’humeur en scandant, « on veut les cours, on veut les cours », pour les uns et pour les autres, « on veut nos professeurs, on veut nos professeurs ». Les CEG Application à côté de l’Ecole Normale Supérieure ainsi que les Lycée Aféyé-Kpota à Djama et Kossi-Kiti n’ont pas été épargnés par ce mouvement.
« Nous sommes tous des élèves, on passe les mêmes examens, donc il n’est pas question que nous nous soyons dehors et d’autres suivent les cours, c’est pourquoi nous les avons délogé de force pour qu’on soit tous dans la rue pour réclamer les cours pour tout le monde », expliquait un élève manifestant après avoir délogé leurs camarades de NDA.
A.I, Atakpamé (Telegramme228)