Infos Togo Médias

Des journalistes en formation pour sensibiliser les populations à la saisine des juridictions administratives au Togo

Publié le mercredi 4 mars 2015, par

Afin de permettre aux journalistes de mieux informer et sensibiliser la population par leurs productions et articles, plus d’une vingtaine de professionnels de médias renforcent leur capacité en matière de saisine des juridictions administratives au Togo. Organisée autour du thème « Quelle contribution des médias pour l’effectivité des juridictions administratives au Togo », la rencontre est une occasion pour le Collectif des Associations contre l’impunité au Togo (CACIT) d’outiller les hommes et femmes des médias à mieux sensibiliser et informer la population sur les saisines des juridictions administratives du Togo.
Baromètre essentiel de l’Etat de droit dans un pays, les juridictions administratives ont pendant très longtemps manqué au Togo dans la prise des décisions parce que les citoyens n’ont pas osé les saisir lorsqu’ils font face à des décisions abusives de la part des institutions publiques.
Ainsi, par cette rencontre, le CACIT veut pallier à ce constat amer qu’il a fait par rapport à la méconnaissance par des Togolais de l’existence et des modes de fonctionnement de ces juridictions administratives dans le pays.
« Notre objectif en vous invitant à cette rencontre, c’est de vous convier à être nos relais auprès de nos compatriotes, à leur expliquer que le temps où, face aux injustices qu’ils peuvent subir, face à des décisions arbitraires, face aux préjudices et dommage qu’ils peuvent subir parce que telle ou telle autorité a posé un acte qui leur cause des nuisances, est révolu », a indiqué le président du CACIT, Spéro Mahoulé.
Le secrétaire du ministère de la Communication, Kossi Tinaka, a, pour sa part, salué l’engagement du CACIT de former les professionnels des médias pour mieux sensibiliser et informer les populations sur les saisines des juridictions administratives.
« Il importe donc de sensibiliser, par la voie des professionnels des médias, les agents de l’Etat, en occurrence les fonctionnaires, sur les droits de saisie du juge administratif en vue d’éviter chez eux, des fluctuations qui influencent négativement bien sûr sur le rendement des administrations publiques », a-t-il précisé.
Plusieurs communications sont au menu de la rencontre, notamment « les juridictions administratives au Togo, l’état des lieux et les perspectives d’avenir », « le rôle des juridictions administratives dans la consolidation de l’Etat de droit », « les mécanismes de saisine des juridictions administratives au Togo », « effectivité des juridictions administrative au Togo : quelles contributions des médias ».
La rencontre a été ouverte par le directeur de cabinet du ministère de la Justice, Kossi Egbétonyo.
Charles D., Lomé (Telegramme228)