Infos Togo Togocel et Moov / Identification des abonnés

Délai prorogé jusqu’au 29 Octobre 2021

Publié le vendredi 20 août 2021, par Gabinho

Pour ceux qui ne sont pas entrés en conformité avec l’Arrêté du 29 avril 2021 relatif à l’identification et limitation à 3 cartes SIM par abonné et par opérateur, l’Autorité de régularisation des communications électroniques et des postes (ARCEP) après avoir reçu l’aval des autorités gouvernementales et en concertation avec Togo Cellulaire et Moov Africa Togo, a décidé de proroger le délai imparti pour l’identification des abonnés aux services de communication mobiles jusqu’au 29 Octobre 2021.
Après avoir constaté l’afflux des populations dans les agences, qui pourtant négligent et méprisent les mesures restrictives édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 surtout en cette période où les taux de contaminations deviennent préoccupantes. Ainsi par ce communiqué du vendredi 20 août 2021, l’ARCEP a décidé de proroger le delai, afin de permettre à nos populations de se conformer, dans la sérénité, aux formalités d’identification ainsi qu’à l’esprit de l’Arrêté, l’Autorité de régulation a jugé nécessaire de rallonger le délai afin de désengorger les agences.
A cet effet, l’Autorité de régulation exhorte une nouvelle fois, « les opérateurs de téléphonie mobile à privilégier des solutions digitales (code USSD, application, mobile…) et à prendre également toutes les mesures diligentes pour le respect scrupuleux des gestes barrières dans leurs agences. Par la même occasion, l’ARCEP rappelle aux abonnés qu’un numéro unique a été mis à leur disposition, sans avoir besoin de se déplacer, sous réserve de satisfaire aux exigences d’applications des textes réglementaires ».
Pour rappel, l’Arrêté du 29 avril 2021 vise à renforcer le dispositif juridique lié notamment aux obligations d’identification des abonnés des services mobiles afin de se conformer aux normes réglementaires internationales. Au-delà, cette disposition comporte un enjeu sécuritaire pour le pays, en ce sens qu’elle permettra de lutter efficacement contre les méfaits liés à l’utilisation des téléphones portables ( terrorisme, vols, arnaques, usurpation d’identité, harcèlements, …).

Severin A.