Infos Togo Bras de fer STT-Gouvernement

Cinq jours de grève dès lundi prochain pour maintenir la pression

Publié le dimanche 22 mars 2015, par

En assemblée générale hier vendredi 20 mars à Lomé, la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) a fait le bilan des actions entreprises la semaine écoulée, les 72 heures de grève suivies et précédées de sit-in. Satisfaite du bilan, la STT a dit observer un silence de la part du gouvernement par rapport à la satisfaction de leurs revendications. Par conséquent, elle a décidé d’observer à compter de ce lundi 23 mars 2015 au vendredi 27 mars une cessation complète du travail. Elle a par ailleurs condamné les événements qui se sont déroulés en début de semaine à Dapaong. « L’assemblée générale de ce soir (vendredi soir, ndlr) a décidé de manière souveraine après le compte rendu des événements qui se sont déroulés lundi à Dapaong que nous déplorons, la synergie condamne toutes les formes de violence, que ça soit physique, morale ou verbale exercées contre les travailleurs », a martelé Dr Gilbert Tsolenyanu.
Et face au silence du gouvernement, la STT campe sur sa position et maintient la pression. « C’est pour cela que la synergie réitère ouvertement que la revendication qui porte sur la démission du ministre des enseignements primaire et secondaire, est maintenue et pour ce faire, par rapport la revendication concernant la valeur indiciaire à augmenter et le redressement de la grille, lance une grève de cinq jours à compter de ce lundi 23 au vendredi 27 mars 2015 », a-t-il ajouté.
La coordination a, pour l’occasion, exhorté la base à suivre de manière collective le mot d’ordre de grève pour que le droit des travailleurs togolais soit reconnu et que les revendications trouvent satisfaction.
Charles D., Lomé (Telegramme228)