Infos Togo Opération Togo Propre / Salubrité autour du 4ème Lac

Appui du préfet Atabuh, du MFEG et autres associations à la Mairie et aux riverains

Publié le samedi 3 juillet 2021, par Gabinho

La salubrité autour du 4ème Lac en plein Lomé, ne tient pas seulement à cœur à la Mairie de Golfe 1 mais aussi à des Togolais épris de propriété. C’est bien la lecture que l’on pouvait faire de la démarche ce Samedi 03 Juillet 2021 du Préfet du Golfe, le Commissaire divisionnaire de police, Kossi Dzinyéfa Atabuh, du Mouvement Faure Est Grand (MFEG), et autres associations impliquées qui ont marqué de leur empreinte la mensuelle opération de salubrité publique instituée depuis quelques années par les autorités togolaises. Une opération qui porte à croire que le 4ème Lac a toute l’attention des autorités de la préfecture et de la Commune de Golfe 1, au vue des actions menées dans le courant du mois de Juin et qui d’ailleurs se poursuivent ce mois-ci.

Préfet du Golfe, M. Atabuh a situé cette opération « dans le cadre de la journée Togo Propre de chaque premier samedi » et indiqué, « nous nous sommes mobilisés avec la Mairie de la Commune de Golfe 1 pour rendre le site du 4ème Lac propre. Nous étions déjà ici pour mettre des plans en terre ». Il a salué la mobilisation des associations, de l’ANASAP aux côtés des élus locaux et de la représentation du pouvoir central (la préfecture) et a invité les populations à s’approprier cette opération, car d’après lui, « c’est une opération qui va se généraliser dans toutes les communes du Golfe ».

Une mobilisation également vivement saluée par l’Adjoint au Maire de la Commune de Golfe 1, Espoir Koudjodji. « Nous sommes revenus au niveau du 4ème Lac pour poursuivre ce que nous avons commencé. Le 4ème lac est un ouvrage très important pour notre commune et avec l’insalubrité, nous avons décidé de mettre l’endroit au propre. Aujourd’hui c’est dans une grande mobilisation avec des associations et le préfet du Golfe, le chef canton, et les chefs traditionnels des quartiers riverains, et c’est à l’occasion du premier samedi du mois. C’est une dynamique que nous voulons impulser à notre commune », a-t-il lancé avant de poursuivre que « cette activité va être répétée pour que cet ouvrage soit entretenu ». Et dans la même logique que le préfet Atabuh, il a fustigé le fait que des « gens se permettent de jeter des ordures » et rendent insalubre ce joyau, et a convié « les populations à rendre propre l’endroit, que le civisme soit de mise ».

« Invité d’honneur » de cette édition de l’opération Togo Propre dans cette commune de Golfe 1, le Mouvement Faure Est Grand de Jules-Ferry Agboh, a situé son assistance à la représentation du pouvoir central (la préfecture du Golfe), à la Mairie de Comme de Golfe 1, aux associations et riverains du 4ème Lac, dans la droite ligne de ce que ce joyau est « un atout pour la population » et qu’il « est dans l’initiative de mobiliser les jeunes à s’inscrire dans cette dynamique à emboiter les pas à nos aînés qui ont toujours contribué au développement de notre pays par l’opération de salubrité » et aussi, qu’ « aujourd’hui, Golfe 1 est une commune stratégique pour notre préfecture du Golfe ». Tout en promettant apporter la même assistance aux autres communes du Golfe aux prochaines éditions de l’opération Togo Propre, le président du MFEG, compte « inciter la jeunesse à se donner pour que cette commune (Golfe 1, ndlr) soit une commune représentative pour notre nation ».

A noter qu’avant cette nouvelle opération aux côtés de la Mairie de la Commune de Bè Afédomé, le préfet Kossi Dzinefa Atabuh était déjà une semaine plus tôt à Klobatèmé, toujours sur le territoire communal de Golfe 1, pour poursuivre l’œuvre de reboisement. « A Klobatèmé, nous y étions pour planter des arbres sur un site retenu par le gouvernement pour un projet de construction de bâtiment scolaire. Le gouvernement a décrété des vastes opérations de reboisement jusqu’en 2030 », a-t-il commenté avant d’appeler « les populations à se conformer à cet appel du gouvernement », vu que « le reboisement, ce n’est pas que le 1er Juin, ça peut se faire sur toute l’année ». Reste dès lors que ces populations et d’autres suivent l’exemple du préfet Atabuh, et fassent également échos de l’invitation faite par le gouvernement.

T228