Infos Togo Construction d’infrastructures de base à Koundjouaré

Zouera Abdou peut remercier le PSMICO, elle et ses marchandises ne sont plus à la merci des intempéries

Publié le lundi 21 décembre 2020, par Gabinho

S’il y a de ces projets du gouvernement togolais exécutés par l’ANADEB (Agence Nationale de Développement à la Base), et qui a littéralement changé ou impacté le quotidien des populations, le PSMICO en fait partie et est bien cité par les populations bénéficiaires comme salvateur pour leur localité.

Parmi ces bénéficiaires qui peuvent témoigner de cette reconnaissance, il y a dame Zouréa Abdou, Revendeuse de bijoux au marché de Koundjouaré. De leur passé au niveau de ce marché, voici ce qu’elle en dit. « Dans les années passées, on utilisait les hangars de fortune. Les stocks de nos marchandises sont souvent confrontés aux intempéries, les coûts de logistique et de transport, les vols, sont autant de contraintes dues au manque des infrastructures », raconte-t-elle.

Mais finalement leur cri de cœur et autres sollicitations ont été visiblement bien entendus les autorités togolaise qui finalement ont procédé au travers du PSMICO à la construction et à la mise à disposition d’un marché un peu plus moderne.

« Avant, je me promenais dans les quartiers et dans les villages pour vendre mes bijoux et c’est très fatigant. Maintenant c’est dans ce marché de Koundjouaré que je me suis installée même en saison pluvieuse, je ne fais pas de souci car nous avons des hangars et nos marchandises sont protégées et restent toujours en bon état. Avant si je sens le besoin d’aller à la toilette, c’était un grand souci parce qu’il n’y avait pas des latrines. Les ordures sont souvent ramassées et déposés dans le marché ce qui nous donne de maladies après. Mais avec les blocs de latrines et les dépotoirs intermédiaires, notre cadre de vie, la santé et l’hygiène dans ce marché se sont améliorés », témoigne notre interlocutrice, toute joyeuse.

Et cette mère de famille de 3 enfants, est bien content de constater que désormais, avec le nouveau joyau, « le marché s’anime plus qu’avant » et que son « commerce a beaucoup évolué » lui permettant « de contribuer aux dépenses des enfants ».

Pour rappel, la mise en place des infrastructures de base relève du Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (PSMICO) initié depuis l’année 2009 par le gouvernement, et exécuté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB). Ce programme vise à construire et/ou à réhabiliter des ouvrages de base au sein des communautés suivant les priorités au plan national, et ce à travers un accompagnement fondé sur la participation et l’inclusion des bénéficiaires, le faire-faire, la prise en charge locale des initiatives de développement et le partenariat.

T228