Infos Togo Profanations des mosquées et destructions du Saint Coran

Pas le fruit d’un malaise entre musulmans et autres confessions religieuses au Togo, d’après Yark Damehame

Publié le mardi 14 août 2018, par

Si certains peuvent croire que les profanations de mosquées et destructions du Saint Coran au Togo (Lomé et Kara) sont le fruit d’un malaise entre musulmans et autres confections religieuses, sans pour autant livrer les premiers résultats de l’enquête diligentée, le ministre togolais de la Sécurité, le Général Yark Damehame a toute une autre lecture de la situation et ne pense pas qu’il y ait un « malaise entre les musulmans et les autres confections religieuses ».
Réagissant chez nos confrères de RFI, sur ce qui s’est passé à Kara et à Lomé où il y a eu profanation puis incendie de mosquées, le membre du gouvernement a laissé entendre que « c’est un fait nouveau que nous n’avons jamais connu… Je peux vous dire que c’est des actes isolés ».

Fidèle musulman lui-même, Yark Damehame, a rassuré qu’« il n’y a aucun malaise entre les musulmans et les autres confections religieuses », car d’après toujours lui, « les Togolais ont toujours vécu dans une très bonne ambiance spirituelle où vous trouverez dans la même maison toutes les religions, les musulmans, les chrétiens et les animistes ».

Toutefois, il attend les résultats de l’enquête que dirigent ses éléments pour mieux situer l’opinion sur les mobiles de ces actes condamnables.
T228