Infos Togo Contre la détérioration de la situation sécuritaire dans l’Espace Entente

Yark et ses pairs en charge de la sécurité et des frontières préconisent de nouvelles approches

Publié le vendredi 20 septembre 2019, par Gabinho

Réunis ce jour à Lomé à la suite de la réunion des Experts en charge de la sécurité et des frontières dans l’espace du Conseil de l’Entente, les ministres de tutelles des 5 pays membres, en réunion du Conseil des ministres à Lomé ce Vendredi, ont formulé diverses recommandations pour remédier à la détérioration de la situation sécuritaire constatée ces derniers mois et années.

Parmi ces recommandations à l’endroit de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement, on en retient « l’adoption de la Convention portant création, organisation et fonctionnement du Mécanisme Entente de Renseignement » ; « l’adoption de la Directive Communautaire sur la Prévention de l’Extrémisme violent » ; et « l’élaboration et la mise en œuvre de politiques nationales de gestion intégrée des frontières ».

Dans la droite ligne de ces recommandations qui seront entérinées par les Chefs d’Etat et de Gouvernement lors de leur prochain sommet, Yark Damehame et ses pairs ministres de la Sécurité et des Frontières dans leurs pays respectifs « ont réaffirmé leur volonté de renforcer la coopération sécuritaire entre les Etats membres de l’Espace Entente par la mutualisation de leurs moyens, le partage de leurs expériences de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent, ainsi que la signature d’accords de coopération transfrontalière ».

Si le Conseil des ministres du Conseil de l’Entente a relevé « la pertinence pour les Etats membres d’investir davantage dans la prévention des menaces sécuritaires en tenant compte des spécificités nationales », ils ont par la même occasion « approuvé le projet de Directive Communautaire sur la Prévention de l’Extrémisme Violent (DCPLEV) ».

Cette réunion annuelle fut enfin l’occasion toute rêvée pour ces ministres de condamner « les attaques terroristes perpétrées dans l’Espace Entente, au Burkina Faso, au Niger et au Bénin » et d’adresser des encouragements aux forces de défense et de sécurité dans leur lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme ».
T228