Infos Togo Affaire de vidéo de supposés tirs du Chef d’Etat-major général des FAT sur des manifestants de la C14

Yark Damehame tente de blanchir le Gal Kadanga et incrimine des miliciens à rechercher

Publié le lundi 10 décembre 2018, par

La vidéo fait grand bruit depuis Samedi dernier, et suite à la répression qui s’est abattue sur les manifestants de la C14, sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’une vidéo montrant un homme en treillis tirant sur des individus et que d’aucuns assimilent au Chef d’Etat-major des FAT (Forces Armées Togolaises), le Gal Félix Kadanga.

En réaction ce soir sur la télévision nationale, le ministre de la Sécurité, le Gal Yark Damehame bat en brèche toutes ces accusations. Tel un technicien de cinéma ou de vidéo faisant la sémiologie de l’image en question, ce membre du gouvernement qui intervenant dans le journal de 20 de la Télévision nationale TVT, indique comme défense que la vidéo en question « a été travaillée ». Mieux, le Général, devenu par la force des choses, spécialiste de l’audiovisuel, relève qu’ « on a une musique de fond qui signale, pour les spécialistes ou les fans des cinémas, un film. On a entendu un bruit semblant à un bruit d’hélicoptère et vous avez également des gens qui parlent et qui citent le nom du chef d’Etat-major général ».

En tout cas, droit dans ses bottes, Yark Damehame, qui déplore ces quatre morts enregistrés dans les manifestations de Samedi dernier et de ce jour, et ceci par des billes qu’auraient tirés des individus qu’il assimile à des miliciens, est formel, « la sortie du chef d’Etat-major général était pour vérifier l’efficacité du dispositif de sécurité sur le terrain n’a rien à voir avec les deux corps découverts, tuées par des billes utilisés par des miliciens ».

Que ce soit les morts de Samedi et celui d’aujourd’hui Lundi à Sokodé où a encore eu lieu des manifestations, Yark Damehame espère que les enquêtes viendront édifier tous sur « ce qui se cachent derrière tout ça là ».
T228