Infos Togo Politique togolaise / Attaques aux œufs

Yamgnane indigné par l’attitude des « Démocrates togolais » de Bruxelles à l’encontre de Gerry Taama

Publié le mercredi 27 juin 2018, par

Le week-end dernier, le président national du NET (Nouvel Engagement Togolais), Gerry Taama, en tournée en Europe a été l’objet d’une attaque aux œufs de la part d’un groupe de Togolais à Bruxelles alors même qu’il tentait au cours d’une rencontre avec ces derniers de faire connaitre sa position sur la crise politique actuelle au Togo et ce qui d’après lui et son parti peut aider à sortir le pays de cette crise. Si cette attitude des Togolais de Bruxelles a été condamnée par certains Togolais, d’autres encore n’ont pas jugé utile de condamner mais cherchaient plutôt des justificatifs.
En tout cas, le président de Sursaut-Togo, Kofi Yamgnane, ne veut pas être de ce dernier groupe mais plutôt du premier. Il s’est dit indigné par ces agissements anti-démocratiques.

« Je tiens à dire ici mon indignation à propos de ces événements : le débat politique ne peut et ne doit pas donner lieu, sous aucun prétexte, à l’injure, à l’invective et encore moins à la violence physique », ainsi s’exprimait Kofi Yamgnane qui en pédagogue de la démocratie a appelé les Togolais où qu’ils soient, à se mettre dans la tête que «  la démocratie que nous appelons de nos vœux doit être une démocratie de débats d’idées, pas d’échanges de bastonnades ».

Sinon, choisir une autre voie, d’après M. Yamgnane ne serait que rejoindre avec colis et baluchons, le RPT/UNIR à qui on n’a pas cessé de reprocher l’usage des « soldats et milices contre des manifestants pacifiques aux mains nues ».

En tout cas, reste-t-il convaincu que « si nous voulons un changement, nous avons l’obligation de réellement et résolument changer nos propres comportements en même temps que d’exiger un changement de mode de gouvernement ».

T228

Voici l’intégralité de la réaction de Kofi Yamgnane…

Gerry Taama : l’accueil indigne du Togo fait à Bruxelles

Le 23 juin 2018, M. Gerry Taama, responsable politique au sein de l’opposition togolaise, veut se faire entendre par la Diaspora togolaise de Belgique au cours d’une rencontre organisée à cette fin. Assez rapidement, il est pris physiquement à partie par quelques-uns des Togolais présents dans la salle : injures, crachats, coups...Il s’en est fallu de peu qu’il soit lynché.

Lui-même a tenu à m’en avertir dès qu’il l’a pu. Par ailleurs j’ai reçu le lendemain la vidéo tournée lors de ces échauffourées.

Je tiens à dire ici mon indignation à propos de ces événements : le débat politique ne peut et ne doit pas donner lieu, sous aucun prétexte, à l’injure, à l’invective et encore moins à la violence physique.

N’est-ce pas précisément ce que nous reprochons au pouvoir RPT/UNIR qui, à tout moment, sort ses soldats et ses milices contre des manifestants pacifiques aux mains nues ?

Si nous voulons un changement, nous avons l’obligation de réellement et résolument changer nos propres comportements en même temps que d’exiger un changement de mode de gouvernement.

J’appelle donc tous mes compatriotes à réfléchir à ceci :

« La démocratie que nous appelons de nos vœux doit être une démocratie de débats d’idées, pas d’échanges de bastonnades ».

Mes chers compatriotes,

Vous pouvez ne pas être d’accord avec ce mot d’ordre, mais alors sachez qu’il est hors de question, pour moi, de remplacer le débat démocratique argumenté, honnête, courtois, franc et tout empreint d’écoute et de tolérance, par les méthodes de voyous que nous dénonçons depuis si longtemps.

Kofi Yamgnane