Infos Togo Voeux de Nouvel an

Voici ce que souhaite Philippe Atakpa du PSR aux Togolais en 2019

Publié le lundi 31 décembre 2018, par

Il est le Délégué national à l’Administration, chargé des actions du Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR), parti membre de la C14 (Coalition des 14 partis de l’opposition). Phillipe Matitoma Bissankou Atakpa n’a qu’un seul et unique voeu pour les Togolais en 2019 : ""qu’en 2019 le sursaut patriotique déjà porté par une grande partie des Togolais triomphe. Ce sera alors le triomphe de l’intérêt général sur l’intérêt de la minorité qui pille le pays"". Dans les lignes qui suivent, l’intégralité de son message de voeu...

""Togolaises, Togolais, mes chers compatriotes,

Une année finit, une autre commence. L’occasion est franche et le devoir est ultime pour nous de vous souhaiter une bonne et heureuse année 2019.

C’est aussi le moment pour nous d’apaiser nos concitoyens qui, au courant de l’année 2018, ont traversé des instants de douleur, de tristesse et d’injustice causés par l’égoïsme d’une minorité prête à tout pour asservir son prochain afin de satisfaire son appétit politique et économique.

Oui chers concitoyens, nous ne devons pas rater ces moments de grâce pour témoigner notre solidarité à nos frères et sœurs blessés, victimes de répression barbare alors qu’ils aspiraient à faire entendre leurs voix de citoyens engagés pour une société plus juste.

Nos pensées vont également aux malades qui souffrent faute d’accès aux soins par manque de moyens avec un pouvoir d’achat qui ne cesse de se dégrader ou en raison de notre système sanitaire défaillant. Lorsque se soigner devient un luxe, c’est un droit humain qui est bafoué et une source d’inégalités inacceptable.

Notre solidarité va également à nos frères et sœurs jetés en prison de façon arbitraire pour des raisons bassement politiques en vue d’étouffer la volonté du peuple togolais à vivre dans la dignité.

A l’aube de la nouvelle année, je pense particulièrement aux enfants et aux jeunes qui représentent une force incroyable pour le Togo. Et pourtant, le bilan social et économique désastreux du régime en place depuis plus de 50 ans fragilise cette jeunesse. A quand une éducation pour tous de qualité afin de fournir les connaissances et compétences pour une vie décente ? Combien de générations faudra-t-il encore sacrifier avant que ce régime reconnaisse ses échecs ? Que dire du mandat social promis par le Président de la République en 2015 ?

En 2018, le Président est resté sourd aux aspirations de la majorité des Togolais, des leaders religieux, des leaders d’opinion et des organisations de la société civile. Une fois de plus, l’engagement d’opérer des réformes avant les élections n’a pas été respecté. Des élections ont été organisées sans consensus et sans adhésion d’une grande partie des Togolais. Au lieu de rassembler les Togolaises et Togolais autour d’une vision forte pour le développement du pays, le Président et le gouvernement s’enfoncent davantage dans une crise de confiance et de légitimité.

Souhaitons qu’en 2019 le sursaut patriotique déjà porté par une grande partie des Togolais triomphe. Ce sera alors le triomphe de l’intérêt général sur l’intérêt de la minorité qui pille le pays. Ce sera le triomphe des valeurs de respect, dignité, solidarité et justice sur la ruse, le mensonge, la force et la corruption.

Ensemble, luttons pour les libertés citoyennes et construisons un Togo démocratique et prospère.

Bonne et heureuse année 2019 à toutes et à tous.

Puisse Dieu sauver le Togo !""

Philippe Matitoma Pissankou ATAKPA