Infos Togo Réhabilitation de la route Lomé-Vogan-Anfoin

Vogan réclame le retour de « Jésus »

Publié le lundi 10 août 2020, par Gabinho

S’il y a une route au Togo dont la réhabilitation a fait des vagues et continue d’en faire, c’est bien celle de Lomé-Vogan-Anfoin. Dernier fait en date qui soulève indignation surtout des populations de Vogan, où finalement la réhabilitation de cette route est finalement arrivée à leur niveau après plusieurs années de tribulations, c’est la suppression du grand rond-point historique et emblématique Yésuito, par la société en charge d la réhabilitation.
Voici ce communiqué du MMLK (Mouvement Martin Luther King) de Pasteur Edoh Komi…

MMLK / RÉHABILITATION ROUTE LOMÉ / VOGAN : LE ROND POINT HISTORIQUE ET EMBLÉMATIQUE YESUVITO SUPPRIMÉ DANS L’EXÉCUTION DES TRAVAUX

Les populations de Vo exprimant leur consternation et leur indignation pour le mépris et l’humiliation infligés à la préfecture, interpellent les autorités Togolaises.

BRING BACK OUR JUNCTION !
Abandonnés pendant plus de deux ans avant d’être repris, les travaux de la voie de réhabilitation Lomé - Vogan sont finalement arrivés dans la ville de Vogan, chef-lieu de la préfecture de Vo, reconnue pour la qualité de son sous-sol en phosphate.

Malgré les dégâts et les dommages subis par les populations suite à l’abandon des travaux, elles vont malheureusement faire face à un autre affront, celui de la suppression du rond-point historique de la ville de Vogan abritant aussi la PLACE DU MONUMENT. Ce carrefour emblématique va disparaitre pour se faire traverser une simple voie en direction d’Anfoin. Cette décision est inappropriée selon les populations, qui dans leur mécontentement, en appellent aux autorités Togolaises pour une solution immédiate. Hormis son état convalescent et moins reluisant, cette place a toujours servi d’une référence et un site de fierté pour la ville. Dès qu’il est ôté, le chef-lieu de la préfecture n’aura aucun endroit d’attraction et de miroir pour les générations présentes et futures. Selon les informations, il aurait été demandé à la municipalité de VO1 de contribuer pour remettre le carrefour en l’état initial rénové. POURQUOI ÇA ? La Préfecture de VO ne mérite pas cette HONTE. Alors que les responsables de la SNPT perçoivent des millions de francs CFA comme salaire mensuel au nom de l’exploitation des phosphates de ladite préfecture, le seul carrefour qui symbolique son image est sur le point d’être supprimé.

De toute façon, avec les lunettes du contrôle citoyen des actions publiques, le Mouvement Martin Luther King ne cesse de dire haut et fort que les travaux de réhabilitation de cette voie se font à la va vite et par conséquent ils souffrent d’une qualité durable. En clair, Il s’agit simplement de bitumer pour bitumer afin de faire taire les critiques et les désillusions.
BRING BACK OUR JUNCTION !
Lomé, le 09 Août 2020

MMLK / la voix des sans voix