Infos Togo Défense des droits de l’Homme

Visite du MPT aux membres du Mouvement Nubuéké et du REJADD emprisonnés

Publié le jeudi 19 juillet 2018, par

Ils sont en prison depuis plusieurs mois pour leur engagement en faveur des droits humains au Togo. Eux, ce sont Joseph Eza et Messenth Kokodoko du mouvement Nubuéké et Assiba Johnson du REJADD (Regroupement des jeunes africains pour la démocratie et le développement) - Togo.

Ces trois défenseurs des droits humains, incarcérés à la prison civile de Lomé, ont reçu ce jeudi la visite de leurs camarades de lutte du Mouvement Patriotes Togolais (MPT).

Aux côtés de leurs collègues du Mouvement Nubuéké à la tête desquels se trouvait Fovi Katakou, la délégation du MPT conduite par le Secrétaire Général, Kodjogah Aklinkpo, est allée apporter son soutien moral et celui de la branche MPT-USA, à ces défenseurs des droits de l’Homme incarcérés.

Situant cette visite dans son contexte, le Secrétaire général du MPT que, défendant « les mêmes causes à savoir, la liberté, la démocratie et le développement. C’est nécessaire que nous puissions nous souvenir de nos frères. C’est dommage qu’ils n’aient pas bénéficié de la grâce présidentielle de la fois dernière, mais nous ne perdons pas espoir ».

« Nous sommes allés leur apporter les salutations fraternelles de la Diaspora  », a poursuivi M. Aklinkpo, au terme de cette visite.

Aussi, a-t-il exhorté « les autorités togolaises à poursuivre les mesures d’apaisement en faisant libérer les compatriotes membres de Nubuéké, et tous les autres patriotes qui n’ont fait que réclamer la démocratie ».

Réconfortés par cette visite, ces trois combattants de la liberté, emprisonnés pour leur engagement citoyen, ont encouragé leurs pairs « à continuer la lutte pour une société plus juste et démocratique pour tous ».

« ‘‘Osons inventer l’avenir du Togo’’. Et avec le Togo nouveau, il n’y aura plus des citoyens arrêtés arbitrairement pour leur engagement citoyen », c’est bien là une conviction partagée par le MPT et ces prisonniers.

Ce geste du MPT fait donc suite à un autre déjà effectué le 06 Juillet dernier en faveur des réfugiés togolais de Chereponi dans le Ghana voisin.

Pour rappel, les deux membres du mouvement Nubuéké sont en prison depuis déjà 9 mois alors que le président du REJADD y est depuis déjà 4 mois.
T228