Infos Togo Zéro (0) tranche en Six mois / Après la LTDE, la SEET se fait aussi menaçant

Vers un vendredi chaud à l’Université de Kara

Publié le jeudi 15 mars 2018, par

De l’électricité en l’air à l’Université de Kara. C’est ce que l’on pouvait prédire à la suite des réactions des associations de l’université de Kara dans le Nord Togo. Alors que la LTDE compte organiser demain vendredi une AG de grande envergure pour réclamer les tranches des allocations d’aide et les bourses qui, six mois après de cours depuis le début de l’année universitaire, peinent toujours à sortir, la SEET (Synergie des Élèves et Étudiants du Togo) pour sa part est visiblement déjà de plain-pied dans ces revendications.

Selon un communiqué de ce regroupement de jeunes étudiants, de « la rencontre d’aujourd’hui le 15 mars 2018 avec les camarades étudiants de l’université de Kara sur le retard de la sortie de nos tranches », il a été arrêté de « manifester à partir de demain vendredi le 16 mars jusqu’à la sortie des tranches », de « réaffirmer notre attachement à la plateforme revendicative,
- inviter les autorités à ouvrir une discussion sérieuse avec les associations », et d’ « envoyer un courrier au chef de l’état et au corps diplomatique pour exprimer l’indignation des étudiants de l’université de Kara suite aux arrestations et à des répressions policières lors de la grève des enseignants et demander la liberté d’association de manifestation et de grève ».

Les étudiants sont donc conviés à une première manifestation ce vendredi au niveau de l’Agora B de l’Université de Kara.

Outre la manifestation de ce vendredi, le Secrétaire Général national de la SEET, Basile Aménuvévé, invite « les camarades étudiants de rester très mobiliser pour des mots d’ordre à venir après le congé de Pâques.

Cette nouvelle option de manifestations de réclamation des tranches à lire le communiqué n’est que l’émanation de ce que, lors de « la rencontre qui a eu lieu entre la délégation de la SEET et le Ministre de l’enseignement Supérieur et de la Recherche le 24 janvier 2018 », il a été prouvé « à suffisance l’insouciance des autorités face à nos conditions de vie et d’étude et qu’il ne faut pas attendre de grandes choses sans les mobilisations de grandes envergures ».

Pour information, le communiqué est signé du Secrétaire Général de la SEET Kara, Inoussa Sepama.
T228