Infos Togo Dialogue inter-togolais / Bawara sur Africa24

UNIR prête à discuter de tout sujet, même celui concernant le départ de Faure Gnassingbé

Publié le mardi 13 février 2018, par Gabinho

Tous les sujets pourront être abordés lors du dialogue inter-togolais qui s’ouvre le 15 Février prochain. C’est visiblement l’assurance donnée hier lundi en soirée sur les plateaux d’Africa24 par le ministre togolais de la Fonction publique et porte-parole du gouvernement et également cadre du parti au pouvoir UNIR.

« Nous n’allons empêcher personne de mettre sur la table de discussion quelque sujet que ce soit. La majorité présidentielle va à ce dialogue avec un esprit constructif, d’ouverture et la volonté de parvenir à des compromis qui soient dans l’intérêt du Togo », c’est ce qu’a déclaré Gilbert Bawara, avant d’ajouter qu’il appartiendra donc aux acteurs autour de la table de « voir où se situe l’intérêt de notre pays ».

Il espère au même moment compter sur la ‘‘bonne foi’’ et de la ‘‘bonne volonté’’ de l’opposition puisque, indique-t-il, « je pars de l’idée que l’opposition est de bonne volonté et qu’elle sera de bonne foi, qu’elle est désireuse d’apporter sa contribution à la réalisation des réformes ».

Une affirmation qui contraste avec celle antérieure faite par le ministre Bawara le 7 février dernier, soulignant que « le dialogue politique doit se dérouler dans le respect des institutions démocratiques et de l’ordre constitutionnel » et aussi les propos d’un autre proche du chef de l’Etat togolais, à savoir son Conseiller, Christian Trimua, qui déclarait, début janvier 2018, sur les ondes d’une radio et dans une émission de grande écoute qu’ils n’iront « pas à un dialogue pour négocier le départ immédiat ou un engagement futur du chef de l’Etat à partir, il faut que les gens sortent cela de la tête ».

T228